Climategate : un hacking organisé par des services secrets ?

En novembre 2009, la correspondance privée de plusieurs climatologues britanniques a fuité sur le Net.

En novembre 2009, la correspondance privée de plusieurs climatologues britanniques a fuité sur le Net. Pour David King, le conseiller scientifique de Tony Blair entre 2000 et 2007, il s'agit très certainement d'une opération téléguidée par des services secrets étrangers ou par des lobbyistes anti-réchauffement. Objectif : jeter le doute sur la réalité du réchauffement climatique quelques semaines avant l'ouverture de la conférence de Copenhague.

Dans une interview au journal britannique The Independant, l'ex-conseiller parle d'une opération sophistiquée, aboutissant au vol de nombreuses informations sur un serveur de sauvegarde de l'université de East Anglia. L'attaque a été perpétrée depuis un ordinateur situé en Turquie, utilisé comme serveur proxy. L'origine réelle de l'assaut reste pour l'heure inconnue.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close