Rififi et vol de données dans une filiale américaine de la Société Générale

Nouveau scandale en vue pour la Société Générale ? Cette fois, c’est une filiale américaine du groupe bancaire - Trust Company of the West, spécialisée dans la gestion d'actifs - qui, selon Les Echos, se serait fait dérober des données confidentielles par l’un de ses gérants, Jeffrey Gundlach, considéré comme l’un des plus performants gestionnaire d’actifs américains.

Nouveau scandale en vue pour la Société Générale ? Cette fois, c’est une filiale américaine du groupe bancaire - Trust Company of the West, spécialisée dans la gestion d'actifs - qui, selon Les Echos, se serait fait dérober des données confidentielles par l’un de ses gérants, Jeffrey Gundlach, considéré comme l’un des plus performants gestionnaire d’actifs américains. Celui-ci – qui émargeait avec un revenu annuel de 40 millions de dollars – vient d’être licencié. Et a décidé de remonter sa propre organisation en attirant les deux tiers – dont les informaticiens – de son ancienne équipe.

Trust Company of the West, qui a déposé plainte devant le tribunal de Los Angeles, estime que le coup était préparé de longue date et que, pour arriver à ses fins, Jeffrey Gundlach aurait dérobé des milliers de documents.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

Close