Le cloud a la cote dans les services publics américains

2009 aura visiblement été l’année de l’amorçage en matière cloud computing dans les services publics américains, notamment locaux.

2009 aura visiblement été l’année de l’amorçage en matière cloud computing dans les services publics américains, notamment locaux. Dans la foulée de la ville de Los Angeles – qui a adopté les Google Apps – nombreux sont les villes ou les Etats à avoir choisi l’option Cloud selon la société d’étude Input.

Les dépenses sur ce segment devrait croître de 22 % en moyenne annuelle d’ici 2014, pour atteindre 620 millions de dollars à cette échéance contre 230 millions de dollars en 2009. Un vrai marché donc, mais qui compte encore relativement peu au regard des 56,6 milliards dépensés en IT chaque année par les collectivités locales américaines.

Pour approfondir sur Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close