Intel suspend l’ouverture de son usine dans l’Arizona

Intel a confirmé avoir mis en sommeil son projet de Fab 42, une usine ultra-moderne située en Arizona, qui devait être la première à débuter la production de puces en 14nm.

C'est sans doute un signe de la crise du marché des PC. L’un des projets d'usines le plus modernes d’Intel localisé en Arizona dans la ville de Chandler, vient d'être gelé est les bâtiments existant n'entreront pas en service, a confirmé Intel à nos confrères de Reuters. L’information a été révélée par le site américain azcentral.com , qui affirme que la nouvelle usine, pour laquelle Intel prévoyait à l'origine de dépenser plus de 5 milliards dollars, restera vacante.
Les 1 000 employés recrutés pour l’occasion par le n°1 des processeurs pour travailler dans ce symbole de l’électronique américaine travaillent pour l’heure sur des sites voisins d’Intel, localisés dans la même ville.
A l’origine, l'usine, baptisée « Fab 42 », devait être la fabrique emblématique des processeurs gravés en 14 nm par le groupe. Chuck Mulloy, porte parole d’Intel, a confirmé qu’il ne s’agissait que d’une mise entre parenthèse et que le bâtiment aujourd'hui mis en sommeil sera utilisé pour accueillir « les futures technologies du groupe », sans autres précisions.
D’ici là, les autres usines localisées à Chandler, qui travaillent sur des technologies de gravure plus "anciennes" (en 22 nm), seront équipées de machines pour façonner des processeurs 14 nm. Les 1 000 employés prévus à l'origine pour la Fab 42 y seront dédiés. 

Comme lors de l’éclatement de la bulle Internet, qui avait poussé de nombreuses start-up à baisser le rideau - ce qui avait eu pour effet de laisser à l’abandon des nouveaux quartiers dans les villes US -, Intel pourrait bien être une victime de la baisse vertigineuse des ventes de PC dans le monde. Une chute qui a atteint un niveau historiquement au 4e trimestre. Et même s'il commence à percer sur le marché des téléphones et des tablettes, ce n'est pas avec ces activités qu'Intel pourra espérer retrouver ses marges d'antan. Des changements douloureux pourraient donc être à prévoir si la tendance actuelle persiste. Avec des conséquences à prévoir sur l'innovation, puisqu'il faut désormais investir entre 5 et 7 Md$ pour faire sortir de terre une Fab de dernière génération...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close