Dépenses IT en Europe : la France n'a plus le bonnet d'âne

Ca repart. Mais moins vite qu'aux Etats-Unis. Selon Forrester, la croissance des dépenses IT en Europe rebondira de 4 % en 2010, contre le double outre-Atlantique. De même, selon le cabinet, la récession en 2009 sera plus profonde sur le Vieux Continent. Consolation : la France fait - pour une fois - partie des bons élèves de la classe européenne.

Selon Forrester, le rebond arrive. En 2010, le cabinet d'études prévoit une croissance des dépenses IT (matériels, logiciels et services) de 4 % en Europe. Mais cette progression attendue suit une année noire - 2009 - où les budgets IT des entreprises et gouvernements européens vont finalement reculer de 6,3 %. Pour Forrester, ces chiffres, s'ils sont globalement encourageants, montrent une forme de décrochage entre les dépenses des organisations américaines et celles de leurs homologues européennes. En effet, le cabinet prévoit que la croissance des budgets informatiques atteindra 8 % aux Etats-Unis (mesurée en dollars). Soit le double de celle du Vieux Continent (mesurée en euros). Forrester souligne encore que la récession aura été moins brutale outre Atlantique, avec un recul de 5,1 %.

forresterus eu

En valeur brute, les chiffres soulignent de façon brutale ce sous-investissement dans l'IT des organisations européennes. Celles-ci consacreront, en 2009, moins de 300 milliards d'euros au sujet. "Le marché IT américain sera environ plus gros d'un tiers, alors que l'économie européenne reste environ 20 % plus importante que sa rivale d'outre Atlantique", soulignent les analystes, pour qui ce décrochage remonte à 2008.

Matériels : rebond à minima

Dans le détail, le (timide) rebond européen de 2010 sera orchestré essentiellement par le logiciel (+5,5 %), l'outsourcing (+ 5,2 %) ainsi que par le conseil et l'intégration (+ 4,9 %). Les ventes de matériel resteront, en revanche, à la traîne, avec une croissance modeste de 1,4 %. Un rebond d'autant plus modeste qu'il suit une année noire, où le segment reculera de 6,6 % selon Forrester. La généralisation de la virtualisation sur les plates-formes x86 freinant, il est vrai, les ventes de serveurs.

En se basant sur les évolutions du PIB calculées par l'OCDE pour 2009 et sur les conséquences locales de la crise financière sur le système bancaire, Forrester estime toutefois que la France fera mieux que la moyenne des pays européens, et particulièrement que le premier marché du continent, la Grande-Bretagne. Alors que cette dernière verra ses investissements IT reculer de 12 % en 2009, le marché hexagonal devrait ne reculer "que" de 3 %. Une résistance que l'Hexagone partage avec l'Allemagne (- 3 % également), qui, selon Forrester, deviendra en 2009 le premier marché IT européen. La Grande-Bretagne devrait toutefois retrouver sa couronne en 2010, à la faveur d'un rebond plus vigoureux.

forresterfr

5 % de croissance en France en 2010

Pour l'année qui s'annonce, Forrester prévoit une autre bonne nouvelle pour le marché français : un rebond plus vigoureux que celui de la moyenne européenne. Le cabinet anticipe une croissance de 5 % de la dépense IT dans l'Hexagone. Avec, en locomotive, le marché du logiciel qui progresserait de 7 %, à 15,2 milliards d'euros. Ce qui ferait de la France le premier marché européen pour le soft, quasiment à égalité avec la Grande-Bretagne.

A lire en complément sur leMagIT:

- Dépense IT : Gartner plombe l'année 2009 pour mieux entretenir l'espoir pour 2010

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close