Les Etats-Unis attaquent Intel pour abus de position dominante

Cette fois, les hostilités sont déclenchées.

Cette fois, les hostilités sont déclenchées. Après ses démêlés avec l'Etat de New-York, Intel fait l'objet de poursuites pour abus de position de dominante par la FTC (Federal Trade Commission) américaine. Comme l'Etat de New-York, la commission fédérale du commerce accuse le fondeur d'avoir tenté d'éliminer de façon systématique ses concurrents.

Les poursuites entamées par la FTC font écho à celles déjà menées par l'Union Européenne, la Corée du Sud et le Japon pour des motifs similaires, des plaintes qui ont systématiquement abouti à des sanctions (et notamment à une amende de 1,06 Md€ de la part de la Commission Européenne, Intel a fait appel).

Notons que les poursuites initiées par la FTC interviennent alors qu'Intel a finalement accepté, en novembre 2009, de solder son différend avec AMD en lui versant 1,25 Md$ d'indemnités. 

A lire aussi sur le MagIT :

Antitrust : un actionnaire d'Intel veut faire payer les dirigeants ...

L'Etat de New-York entame des poursuites antitrust contre Intel

Intel poursuivi par l'antitrust américain

Amende de Bruxelles : Intel, décidé à se battre, fera appel

AMD et Intel : 35 ans de concurrence exacerbée

Les griefs de la FTC :

Le communiqué officiel de la FTC sur les poursuites contre Intel

Pour approfondir sur Processeurs et composants

- ANNONCES GOOGLE

Close