Inde : la fraude chez Satyam est bien plus importante que prévu

L'action de la SSII indienne Mahindra Satyam - fruit du rachat de Satyam par Tech Mahindra - a été chahutée hier avant de finir en territoire positif (le cours avait plongé de près de 11 % en ouverture de séance).

L'action de la SSII indienne Mahindra Satyam - fruit du rachat de Satyam par Tech Mahindra - a été chahutée hier avant de finir en territoire positif (le cours avait plongé de près de 11 % en ouverture de séance). Dans un rapport de plus de 200 pages, le CBI (Central Bureau of Investigation) indien a en effet révélé que le niveau des fraudes comptables de l'ancien patron de Satyam, B. Ramalinga Raju, était très supérieur à ce qui était prévu. Selon le CBI, le montant de la fraude serait au final de plus de 118,8 milliards de roupies (1,7 Md€) contre une évaluation initiale de 71,3 milliards de roupies initialement (1 Md€).

Ramalinga Raju et ses complices auraient détourné à leur profit certains montants, notamment pour investir dans l'immobilier. La falsification des comptes de Satyam leur aurait aussi permis de toucher indument plus de 2,3 milliards de roupies en dividendes.

Débarrassé de son ancien management depuis l'arrestation de Ramalinga Raju et de ses sbires, Satyam est désormais adossé au groupe Mahindra et a été rebaptisé Mahindra Satyam. Selon son nouveau président, la firme a réussi à stabiliser son activité et aurait même enrichi son portefeuille de clients avec près de 36 nouvelles références. La SSII a aussi conforté ses relations avec quelques clients clés dont Général Electric (qui a prolongé son contrat jusqu'en 2013) ou Cisco, deux entreprises qui figurent parmi ses cinq plus gros clients.

Rappelons que Mahindra Satyam se débat aussi face aux dettes créées par la direction de Satyam, des dettes que la SSII tente aujourd'hui de contester. Là encore une mauvaise surprise pour le nouveau groupe, Ramalinga Raju ayant clairement sous-estimé le niveau de cet endettement dans ses estimations.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close