Résultats : les ventes de SAP déçoivent de nouveau

Et encore 31 % de chute.

Et encore 31 % de chute. Après avoir dévissé de 33 % au premier trimestre et de 40 % au second, les ventes de licences de SAP ont de nouveau déçu. A 525 millions, le niveau de celles-ci au troisième trimestre est inférieur de près de 35 millions aux attentes des analystes. Rappelons que, récemment, Pascal Rialland, le directeur général de l'éditeur en France, avait expliqué que BO - le spécialiste de la BI racheté en 2008 - comptait désormais pour environ la moitié des ventes de licences du groupe. Ce qui indique que la décroissance des ventes que connaît SAP se concentre sur le segment de l'ERP.

Entraîné par le recul des services (conseil et formation notamment) qui plongent de 25 %, le chiffre d'affaires encaisse un recul de 9 % (à 2,5 milliards), soit sensiblement le niveau de baisse déjà enregistré au trimestre précédent. Si l'Allemagne enregistre un recul important (- 15 %), le reste de l'Europe se distingue avec simplement une légère décroissance. Globalement, c'est sur le Vieux Continent, premier marché de SAP, que l'éditeur résiste le mieux. Dans un communiqué, la société parle de signes de stabilisation. Ce qui ne l'empêche pas de dégrader de nouveau ses perspectives de chiffre d'affaires annuel : SAP prévoit désormais un recul compris entre 6 et 8 %, laissant augurer d'un quatrième trimestre dans la lignée des trois premiers.

Comme lors des deux trimestres précédents, la maintenance permet de sauver les meubles. Cette dernière progresse de 14 % sur un an, pour atteindre 1,3 milliard d'euros, le niveau déjà enregistré au printemps. Egalement en progrès, les ventes de logiciels sur abonnement pèsent toutefois trop peu pour jouer un rôle significatif.

Si les ventes continuent à patiner, la réduction drastique des coûts à laquelle se livre l'Allemand a permis de sauver la marge et le bénéfice, qui progresse sur un an (à 435 millions d'euros).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close