Serveurs EMEA : hausse du CA, mais recul des ventes

En dépit d'un recul des ventes, les revenus du secteur sont en progression de 1,6%

L'analyse du marché des serveurs EMEA montre une tendance en demi-teinte au troisième trimestre 2014, selon le dernier comptage du cabinet Gartner. Le second trimestre avait vu la fin de 11 trimestres consécutifs de décroissance et ce troisième trimestre vient confirmer la tendance à la hausse avec une progression (légère) de 1,2% - d’une année sur l’autre - des revenus. Sur la période, les ventes de serveurs ont ainsi généré un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars. En séquentiel, toutefois, la croissance (+3,8% au second trimestre) ralentit. 

En volume, en revanche, c’est le retour de la décroissance. Sur les trois précédents mois, les ventes ont chuté de 3,99%, alors qu’au trimestre précédent, elles avaient progressé de 0,8%. « La croissance des ventes de serveurs constatée au deuxième trimestre s’est avérée être un phénomène de courte durée et la croissance marginale des revenus de 1,2% du troisième trimestre 2014 montre la fragilité de la demande », commente Errol Rasit, directeur de recherche chez Gartner, cité dans un communiqué.

Pour Gartner, il est encore trop tôt pour que le marché ressente les transformations en cours dans les entreprises, comme celles liées au cloud computing.

Dans ce contexte en demi-teinte, les ventes de x86, en progression de 6% dans la région,  ont tiré le marché, alors que celles de RISC / Itanium reculent de 13,2%.

Dell passe devant IBM

Malgré un recul 8,19% de ses ventes en volume, HP reste toujours le n°1 des vendeurs de serveurs en EMEA. Le groupe est parvenu à accroitre ses revenus de 6,38%, à 1,16 milliard de dollars. Les serveurs lames ont notamment alimenté les ventes du groupe.

Derrière, Dell ravit la place de second à IBM, actuellement en pleine transition, avec la revente de ses serveurs x86 à Lenovo, la demande en chute libre d’UNIX et un cycle de mise à jour bas dans les mainframes. En volume, les ventes de Big Blue chutent de 14,08% ce trimestre et de -21,8% en valeur, à 440,8 millions de dollars. Le Texan, quant à lui, affiche une hausse de 9% de  ses revenus et de 3,4% de ses ventes. Fujitsu, 4e, voit ses ventes stagner (+0,14%) mais ses revenus progresser de 2,73%. Enfin Cisco, 5e, obtient la palme de la croissance avec une hausse de 9,48% de ses ventes et de 32,41 % de ses revenus sur la période.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close