Résultats : IBM termine 2010 tous les indicateurs au vert

Avec un CA proche des 100 milliards de dollars, Big Blue s'impose sur le marché IT et termine 2010 serein, dopé par une hausse des ventes de system z conséquente au 4éme trimestre. Si les logiciels tirent également leur épingle de jeu, Big Blue se félicite surtout une nouvelle fois de sa bonne prestation dans les pays émergents. Seule la division Lotus est plus en difficulté.

Une année 2010 de bleu vêtu. IBM termine son exercice 2010 en fanfare en publiant un chiffre d’affaires en hausse de 7% à 29 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 5,3 milliards de dollars, en progression de 9 % en un an.
Un quatrième trimestre qui vient clore “une année remarquable”, selon les mots de Samuel J. Palmisano président et CEO du groupe, affichant des résultats “record” pour le groupe. Sur l’ensemble de l’année, Big Blue affiche un CA qui croît de 4% à 99,9 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 14,8 milliards, en hausse de 10%.

Au T4, les activités logicielles d’IBM ont connu une progression de 7% pour s’établir à 7 milliards de dollars, dopées par une hausse de 13% des produits Middleware du groupe (tels que les gammes WebSphere, Information Management, Tivoli, Lotus et Rational). Sur ce segment, la famille WesSphere a enregistré une croissance 32%, contre 10% pour Information Management, +12% pour Tivoli et Rational +10%. En revanche, la bataille des outils collaboratifs faisant de plus en rage, alimentée notamment par les offres de Microsoft ou de Google par exemple, les activités Lotus fléchissent de 3%. Gageons que la conférence LotusSphere début février sera donc le théâtre d’annonces clés qui relanceront la machine Lotus. Le segment de l’analytique, là où Big Blue a investi 12 milliards de dollars, - en rachetant notamment Netezza - enregistre une progression de 19%. La course sur ce secteur devrait par ailleurs s'intensifier en 2011, face notamment à Oracle.

Côté hardware, la division Systems and Technology progresse de 21 % à 6,3 milliards de dollars. Une activité tirée par une importante croissance des system z (les mainframe) du groupe qui progressent de 69% au T4. Les ventes de system X ont quant à elles crû de 18%, les systèmes d’entrée de gamme de 30% et de milieu de gamme de 7%. Les systèmes de stockage tirent également leur épingle du jeu avec une hausse de 8 %.

Les activités services de Big Blue ont globalement augmenté de  2%, stimulées par les activités Global Business Services qui ont progressé de 4% à 4,8 milliards. Le segment Global Technology Services stagne avec une faible hausse de 1%, à 10,2 milliards.

Mais comme au T3 2010 , Big Blue a une nouvelle fois mis en avant la forte progression de ses activités dans les pays émergents (+15 %). Le groupe des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) a progressé par exemple de 19% au T4. Sur l’année, les marchés dits émergents ont enregistré une croissance impressionnante de 21%.

Reste que c’est toujours aux Etats-Unis que Big Blue réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires. Avec 12,2 milliards de dollars de CA, en hausse 9% sur un an, les Amériques restent le continent clé d’IBM. Suit ensuite la zone EMEA qui a généré un CA de 9,5 milliards (+2%) et l’Asie-Pacifique 6,6 milliards, en hausse de 14%.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close