Les salariés de HP jugent positivement l'arrivée de Leo Apotheker

Leo Apotheker a annoncé un certain nombre de mesures en faveur des salariés. A la CFTC, on relativise leur importance mais on constate une évolution favorable des relations sociales.

Tous les observateurs ont noté avec un belle unanimité la prudence de Leo Apotheker. Le nouveau patron de HP a en effet refusé de dévoiler la stratégie qu'il comptait mettre en place pour diriger le premier constructeur informatique mondial. « Il est trop tôt pour commenter le futur », s'est-il excusé lors de la présentation des résultats trimestriels. Il a cependant énoncé quelques principes qui marquent une rupture avec son prédécesseur. Il a notamment averti qu'il accorderait plus de place aux logiciels.

Il a également annoncé le retour à une politique plus sociale et l'attribution d'une enveloppe budgétaire pour les augmentations salariales. Jean-Paul Vouiller, délégué syndical central CFTC, relativise toutefois les largesses annoncées. « Au début, nous pensions qu'il s'agissait de petits cadeaux pour tout le monde. Aujourd'hui nous constatons qu'il s'agit de gros cadeaux pour un petit nombre et rien pour les autres », estime le syndicaliste avant de poursuivre. « Certaines mesures concernent exclusivement les Etats-Unis comme le rétablissement des cotisations retraites, un sujet très préoccupant là-bas. Il y a ensuite des augmentations pour les managers qui ont accepté des baisses de salaire. Mais ceux qui retrouveront leur salaire d'origine seront ceux qui sont bien notés. Il y a ensuite un budget un peu plus élevé pour les augmentations au mérite. Il y a enfin des e-awards, des petites augmentations de 500 euros environ pour contribution exceptionnelle, mais qui sont désormais ouvertes aux managers »

Il balaie d'un revers de la main le plan d'achat d'actions avec 5% de remise pour les salariés annoncé par Leo Apotheker. « Il faudra ouvrir un compte aux US. Avec les taxes et les charges la réduction sera avalée et puis les actions sont bloquées pendant 6 mois ».

Pour lui, la prudence est de rigueur. « Nous attendons du concret. On verra cela au cours des prochains mois. » Il reconnaît toutefois un changement dans les relations du CEO avec ses salariés. « Les employés sont mieux notés avec Leo Apotheker qu'avec Mark Hurd ». Une perception semble-t-il partagée par le personnel. D'après un sondage effectué par le syndicat chrétien, 40% des salariés constatent une évolution positive. Reste à convaincre les 30% qui attendent de voir pour juger. Et surtout les 30% restants pour qui il n'y a pas de changement en vue.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close