MAX 2010 : Adobe pousse définitivement AIR et LiveCycle hors du desktop

Adobe a profité de l’édition 2010 de sa conférence développeurs MAX pour mettre à jour LiveCycle et AIR, qui se voient tout deux près à livrer bataille sur le front de la mobilité. Si la plateforme inaugure dans sa version 2.5 une module mobile pour manipuler les processus depuis des mobiles, alors que AIR devient le runtime par défaut de mobiles et de TV.

Mobilité, mobilité, mobilité. Un mot devenu mantra chez Adobe, lorsqu’on observe les annonces produites à l’occasion de MAX 2010, la conférence développeurs de l’éditeur qui s’est tenu du 23 au 27 octobre 2010 à Los Angeles. Mobilité, mais également multi-écrans pour reprendre le discours de l’éditeur, qui entend insérer ses technologies tant sur le web que sur le desktop, mais également sur les TVs, les téléphones portables et bien sûr les tablettes. Des segments où la bataille fait rage en matière de développements d’”apps”. On se rappelle les initiatives passées d’Adobe : l’Open Screen Project d’abord, qui réunit un ensemble d’industriels dont l’objectif est de  favoriser les déploiements le Flash sur tout type de médias. Mais également - dans le même élan que l’Open Screen Project -, le développement d’un lecteur flash universel (la version 10.1), adapté à tout type de terminaux.

L’édition 2010 vient donc asseoir la vision de l’éditeur. A l’image du discours d’inauguration de la conférence, où Adobe a accumulé les annonces autour des mobiles, avec Acer, HTC, Motorola, RIM, et de la télévisions avec Samsung et la fameuse Google TV. En point d’orgue, la version 2.5 de AIR (Adobe Integrated Runtime), un module qui permet de déployer du code Flex / Flash sur le desktop, mais également les mobiles et les tablettes. Le keynote d’ouverture a notamment permis d'apprendre que le Canadien RIM - concepteur du BlackBerry - mise sur cette technologie pour sa future tablette tactile, le Playbook. Ces constructeurs comptent intégrer directement l'environnement d’exécution dans leurs outils dans le courant 2011. Bien sûr, Adobe tient à disposition une solution d’AppStore, baptisée InMarket, que l’éditeur propose aux constructeurs - et présentée lors de cette édition 2010 - par laquelle les développeurs pourront y commercialiser leurs précieuses applications.

LiveCycle Enterprise Suite, la plate-forme de gestion des documents PDF que l’éditeur réserve aux grands compte, bénéficie également de ses avancées vers la mobilité. Inaugurée dans sa version 2.5 lors de MAX 2010, LiveCycle se voit désormais parer d’un pendant mobile baptisé LiveCycle Mobile ES2 que l’éditeur positionne une extension de la gestion des processus, des données et des services de la plate-forme vers les terminaux mobiles, à base de iOS, Android, Blackberry et Windows Mobile. Ces extensions seront soutenues par AIR. Notons l’absence de Windows Phone 7 dans la liste des OS supportés. Le dernier OS mobile de Microsoft reposant par défaut sur Silverlight et Zune. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close