Avec DEP, Adobe parle aux métiers et retire LiveCycle de son catalogue

Nouvelle orientation pour Adobe, qui en sortant Digital Enterprise Platform décide d'adresser les problématiques de relation clients et de communication des directions marketing en fondant ses technologies clés dans un socle commun. Une approche résolument métier qui entraine une disparition de LiveCycle du catalogue de l'éditeur, au profit de cette plate-forme.

Changement de discours chez Adobe. Après avoir adressé le segment très technique du cycle de vie des documents via ses lignes Acrobat et LiveCycle en se reposant notamment sur PDF, l'éditeur se décide à s'attaquer au cycle de vie du client, via une nouvelle plate-forme intégrée baptisée Digital Enterprise Platform. Une stratégie résolument tournée vers les départements métiers des entreprises, qui du coup, deviennent des interlocuteurs privilégiés par Adobe - et les décideurs en matière d'achat.

Digital Enterprise Platform (DEP) représente ainsi une combinaison de plusieurs briques technologiques que le groupe a notamment glané à force de rachats ces dernières années, et qu'il entend aujourd'hui proposer sous forme d'un ensemble cohérent et comestible par les directions métiers, notamment marketing. En ligne directrice, la gestion de l'expérience client, avec une approche multi-canaux (Web, mobile, réseau sociaux, etc.) .

Christophe Marée, responsable marketing entreprise chez Adobe, explique cibler les entreprises ayant un fort relationnel avec les consommateurs, citant les sites de commerce en ligne, des entreprises BtoC "dont le modèle dépend d'un contact avec le client".

DEP, c'est d'abord un socle technologique, ajoute-t-il se tournant vers le IT cette fois-ci. La plate-forme compile alors la gestion de contenu de Day Software, les capacités analytiques, de contextualisation du contenu, et de reporting de Omniture (avec Online Marketing Suite). Le tout soutenu par les outils de développements Web et graphiques de la Creative Suite, et notamment par le framework Flex cher à la marque et Flash Builder (tous deux en version 4.5) - pour la création d'applications riches et mobiles, les deux dernières moutures prennent désormais en charge les terminaux Android, le BlackBerry PlayBook et iOS.
Autre brique intégré à l'ensemble - et c'est un point crucial - les services de la plateforme LiveCycle ont complètement été intégrés à DEP, afin de pouvoir déployer des processus (notamment LiveCycle Data Services et LiveCycle Communication Services) sur les applications développées à partir de DEP. L'ensemble pourra se connecter aux applications métiers des entreprises (comme le CRM et l'ERP).

Six squelettes métiers

Viennent ensuite 6 modules pré-packagés et pré-chargés orientés métiers. "Des squelettes", affirme Christophe Marée que les départements marketing, "alors plus autonomes", pourront ajuster à leurs processus. Web Experience Management pour tout ce qui a rapport à la communication Web, à la création de sites et de contenu ; Social Brand Engagement pour la dimension sociale ;  Selection and Enrollment pour faciliter l'acte d'achat via les interfaces riches ;  Unified Workspace, une interface unifiée entre le client et les agents commerciaux ; Customer Communications pour la relation client ; et enfin Integrated Content Review, une mise en commun des ressources et du contenu pour les équipes marketing, avec des processus de révision et de validation notamment.

Ces composants pourront alors être montés dans le Cloud,  grâce au support du standard OSGi (un framework java qui définit la modularité d'une application) qui permet notamment de faciliter la portabilité des applications et d'en faciliter la gestion du cycle de vie.

"Il s'agit pour l'heure de proposer un premier jet de solution", souligne enfin Christophe Marée, évoquant une disponibilité de Web Experience Management et Customer Communication à l'été et des autres modules fin 2011 - début 2012.

LiveCycle retiré du catalogue

Restera alors une question : quid de LiveCycle, dont la substantifique moelle se retrouve aujourd'hui logée dans DEP ? La solution de gestion documentaire d'Adobe, à destination principalement des très grands comptes, ainsi que son nom disparaissent du catalogue de l'éditeur, confirme Adobe, ajoutant qu'il ne sera désormais plus commercialisé seul. Les services de la plate-forme ont donc définitivement migré dans Digital Enterprise Platform.

Christophe Marée explique par ailleurs que des plans de migration depuis LiveCycle vers DEP seront mis en oeuvre, afin de permettre aux utilisateurs existants de bénéficier de davantage de modules, propres à DEP. Les activités “Digital Enterprise Solutions”, notamment liées au PDF, qui regroupent les gammes Acrobat et LifeCycle avaient enregistré un CA de plus de 1 Md$ en 2010 - Adobe ne détaillant pas la part de LiveCycle.

Pour approfondir sur Applications métiers

- ANNONCES GOOGLE

Close