Ray Ozzie, le visionnaire Cloud de Microsoft, quitte le groupe

Ray Ozzie, qui avait mis Microsoft sur les rails du Cloud Computing et du Saas, a décidé de quitter ses fonctions d’architecte en chef à Redmond. Un départ qui s’effectuera en douceur et passera par la case de la division Entertainment de Microsoft. Redmond perd son visionnaire du Cloud, qui n’avait peut-être pas réussi à remplacer Bill Gates.

Stephen Elop, James Allard, Robbie Bach et aujourd’hui Ray Ozzie. L’érosion des cadres se poursuit chez Microsoft avec le départ annoncé de Ray Ozzie, l’homme qui a guidé Redmond vers le Cloud Computing et le développement d’Azure, la plate-forme en nuage du groupe, présente aujourd’hui dans tous les discours marketing Microsoft.

Dans un email interne envoyé le 18 octobre à l’ensemble du groupe, Steve Ballmer, le Pdg de Microsoft, explique que Ray Ozzie quittera ses fonctions d’architecte en chef, sans toutefois indiquer la date précise de sa sortie officielle. Ray Ozzie assurera une transition, indique-t-il, au sein de la division Entertainment. Redmond y développe notamment la Xbox et la prochaine plate-forme de jeux Kinect. Un segment dans lequel Microsoft a beaucoup investi, précise Ballmer dans ce même email. Histoire d'expliquer que l'interim de Ray Ozzie ne sera pas vraiment une pré-retraite.

Instigateur de rupture Cloud

Steve Ballmer reconnait au passage le rôle clé qu’a joué Ray Ozzie dans la définition de la stratégie Cloud et Saas de Microsoft, notamment en rédigeant il y a 5 ans son fameux mémo “Internet Services Disruption”, qui amorça le virage Cloud de Microsoft. “Son travail a stimulé la façon de penser de l’ensemble du groupe, et a aidé à catalyser notre bascule vers le Cloud”, écrit Steve Ballmer. Une stratégie qui a notamment débouché sur le développement d’Azure bien sûr, mais également sur des versions Cloud d’Exchange de Sharepoint, ainsi que sur les services en nuage, compagnon d’Office et de Windows.

Ray Ozzie s'est rendu célèbre en créant Lotus Notes, l’outil de travail collaboratif d’entreprise, qui a valu à Lotus son rachat par IBM en 1995. Il a rejoint Microsoft en 2005, après le rachat par l'éditeur de Redmond de Groove Networks, la société dont il était le Pdg et qui éditait une technologie de travail collaboratif, fondue depuis dans Sharepoint WorkSpaces.

Un an après son arrivée chez Microsoft, Ozzie avait remplacé Bill Gates au poste stratégique d’architecte en chef, le co-fondateur de Microsoft souhaitant prendre du recul pour s'occuper de sa fondation. Etonamment, Steve Ballmer annonce qu’il ne remplacera pas Ray Ozzie. Un poste jusqu'à présent jugé clé dans l’évolution de Microsoft sera donc laissé vacant.

Bill Gates irremplaçable


Pour Wes Miller, analyste chez Directions on Microsoft interrogé par nos confrères de Seattlepi (un journal local basé à Seattle, patrie de Microsoft), ce départ n’aura probablement que peu de répercussions opérationnelles chez l'éditeur. Selon lui, même si Ray Ozzie a montré des qualités de visionnaire en guidant Microsoft vers le Cloud, le problème est justement “qu’il n’est pas Bill Gates”. Il n’aurait ainsi pas le charisme d’un Bill Gates et son leadership n’aurait pas créé l’unanimité en interne, explique le quotidien.

“Il n’y a personne capable de relier business et technologie de la même façon que Steve Jobs chez Apple ou Eric Smith, d’une certaine manière, chez Google, ajoute l’analyste. C’est ce que faisait Bill auparavant. Il avait ce double profil. Et ils [Microsoft, NDLR] n’ont personne pour le faire aujourd’hui”. Un Bill Gates irremplaçable donc. Et d’ajouter, un peu plus tranchant, qu’à l’exception de Windows Azure et de la technologie de synchronisation Live Mesh, Ozzie n’a jamais pris un projet, depuis sa création, pour le transformer en quelque chose qui pouvait murir avec le temps.

Ray Ozzie n’aurait pour l’heure pas fait part de ses projets futurs post sas de décompression dans la division Entertainment.

Egalement sur LeMagIT.fr :

Microsoft met en boîte sa plate-forme Azure 


Cloud : Microsoft Azure prend son envol en misant sur ses liens avec l'écosystème Windows

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close