NetApp met fin à ses poursuites contre Oracle sur ZFS

Dans un communiqué rendu public ce jour, NetApp annonce avoir mis fin à ses poursuites contre Oracle au sujet du système de fichiers ZFS. L'accord trouvé entre les deux constructeurs reste toutefois confidentiel et il n'est pas sûr que la paix signée entre Oracle et NetApp s'étende aux utilisateurs tiers de ZFS tels Nexenta, Joyent, Compellent, Greenplum ou Greenbytes.

NetApp et Oracle ont annoncé aujourd'hui par communiqué avoir mis un terme aux poursuites judiciaires entamées en 2007 par le spécialiste du stockage contre Sun Microsystems à propos de son système de fichiers ZFS. A l'époque, NetApp avait accusé Sun de violer plusieurs de ses brevets. Ce dernier avait répliqué en poursuivant à son tour NetApp et en entamant un processus méthodique de démolition des brevets mis en avant par son adversaire. Avant le rachat de Sun par Oracle, au moins un de ces brevets avait fait l'objet d'une invalidation par l'office des brevets US et d'autres étaient en cours de réévaluation. Bref, l'affaire commençait à sentir le roussi pour NetApp. ZFS est il est vrai stratégique pour Oracle, puisqu'il est le système de fichiers de nouvelle génération de Solaris. Il est aussi au cœur des baies de stockage Open Storage de la marque, dont les ventes ont encore progressé de près de 30 % au cours du second trimestre 2010 (selon les derniers chiffres de Gartner).

Faute d'un réglement du différent avec NetApp, une menace pesait toutefois toujours sur ZFS et sur l'activité stockage de Sun. NetApp avait d'ailleurs récemment remis la pression en étendant ses poursuites à d'autres utilisateurs de ZFS, notamment le constructeur de baies SAN Coraid. Ce dernier avait alors choisi, dans le doute, de stopper la commercialisation de ses passerelles NAS Etherdrive NAS (en fait des serveurs NAS utilisant l'OS Nexenta, une distribution basée sur le noyau OpenSolaris et spécialisée pour le stockage). Nexenta n'avait alors curieusement pas fait partie de la liste des cibles de NetApp, une information confirmée cet été par le Pdg de la firme, Evan Powell, lors d'un entretien avec LeMagIT. L'accord noué entre Oracle et NetApp met donc un terme à tout doute sur l'usage de ZFS par les clients d'Oracle.

Incertitudes sur la portée de l'accord pour les tiers utilisant ZFS

Les détails de l'accord n'ayant pas été rendus publics par les deux constructeurs, il n'est pas certain que toute incertitude soit levée pour les constructeurs et utilisateurs tiers de ZFS (type Joyent, Nexenta ou EMC - avec son récent rachat de GreenPlum). L'accord pourrait en effet se limiter aux seuls produits Oracle utilisant ZFS ou, au pire, à ceux ayant souscrit une licence ZFS auprès d'Oracle. A l'heure de la finalisation de la rédaction de cet article, NetApp n'a d'ailleurs pas levé les doutes sur ce point. A la question, "l'accord avec Oracle est-il suffisament large pour prendre en compte les produits non Oracle basés sur ZFS ?", le  responsable des relations presse américain de NetApp, Ryan Lowry, a répondu au MagIT : "NetApp accorde une grande valeur à sa propriété intellectuelle et, comme cela a toujours été notre position, se tient prêt à défendre de façon vigoureuse sa propriété intellectuelle. De ce point de vue, rien n'a changé".

Notons pour terminer que le communiqué de NetApp se termine par une déclaration d'amour de Tom Georgens, le président et Pdg de NetApp à Oracle : "depuis plus d'une décennie, Oracle et NetApp partagent la même vision qui consiste à fournir des solutions permettant de réduire les coûts et la complexité de l'IT pour des milliers de clients dans le monde (..) A l'avenir, nous continuerons à collaborer avec Oracle pour fournir des solutions qui aident nos clients communs à apporter plus de flexibilité et d'efficacité à leurs infrastructures IT".

En savoir plus :

- L'historique du procès et des actions engagées contres les brevets de NetApp (site web Oracle)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close