Salaires 2009 : les jeunes se sortent mieux de la crise que les profils plus expérimentés

L’Apec livre une édition 2009 de son étude sur les salaires des cadres contrastée pour les salariés des SSII. Si le salaire moyen n’a pas bougé et reste toujours inférieur à la moyenne des autres secteurs, les jeunes voient finalement la valeur des propositions d’embauche augmenter en dépit de la crise. Tout le contraire des cadres expérimentés qui paient au prix fort les tensions sur le marché du travail avec une baisse substantielle des revenus proposés à l’embauche sur leurs profils.

C’est l’histoire de la bouteille que l’on peut voir à moitié pleine ou à moitié vide. Selon l’édition 2009 de l’étude annuelle Apec sur les salaires des cadres, le salaire moyen à l’embauche dans les SSII a stagné à 35 000 € par an. Un niveau plutôt inférieur (de 1 000 €) au salaire moyen des cadres toutes catégories confondues. Et selon l’Apec, « comme l’an passé, la médiane est inférieure à la moyenne, ce qui est le signe d’un tassement des rémunérations vers le bas ».

Le salaire moyen des jeunes cadres informatiques revalorisé

Un mauvais traitement confirmé pour les informaticiens qui cache cependant une tendance positive pour les plus jeunes. Et ce, malgré la crise. 80 % des salaires à l'embauche des cadres informaticiens sont compris entre 27 000 euros et 48 000 euros contre 24 000 euros et 49 000 euros en 2008. L’écart se resserre donc, même si une forte disparité demeure, toujours en fonction du niveau d’expérience. Ainsi, un jeune diplômé se voit en moyenne proposer 30 000 € contre 47 000 € pour un cadre avec 10 ans d’expérience. L’Apec explique que « parmi les cadres informaticiens en SSII, les jeunes diplômés sont les seuls à avoir vu leurs salaires moyens à l’embauche progresser depuis 2008 (+ 2 000 €) ». A contrario, « les cadres avec plus de 10 ans d’expérience sont les seuls à l’avoir vu sensiblement baisser sur la même année (- 4 000 €) ». L’Apec avance pour explication la baisse des effectifs enregistrée au cœur de la crise en 2009 (-3 %), « notamment parmi les cadres fortement expérimentés ». Selon l’agence spécialisée, « la proportion de cadres au chômage dans cette catégorie d’âge a progressé (parmi ceux interrogés dans l’enquête, 51 % pour les cadres recrutés de plus de 10 ans d’expérience, contre 21 % chez ceux possédant entre 5 et 10 ans d’expérience) ».

Des temps compliqués pour les profils expérimentés

Les cadres avec plus de dix ans d’expérience sont également ceux qui sont les moins recherchés (seulement 7 % des postes proposés). Les postes proposés aux jeunes diplômés représentant de leur côté 31 % des offres, contre 30 % pour les cadres ayant de 1 à 5 ans d’expérience et 30 % également pour ceux comptant entre 5 et 10 ans d’expérience.

Selon l’Apec, « côté fonction, la rémunération moyenne à l’embauche est plus élevée chez les informaticiens systèmes, réseaux et bases de données que chez les informaticiens de gestion (39 000 € contre 34 000 €). » Quel que soit le segment, l’expérience demeure le motif premier d’ajustement des salaires (selon 41 % des recruteurs interrogés sur le sujet). Vient ensuite avec 29 % la difficulté à trouver le profil recherché. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close