Cet article fait partie de notre guide: Salaires et compétences IT : quelles sont les tendances

Recrutement IT : un frémissement favorable pour les informaticiens et le secteur

L’informaticien a le vent en poupe dans les entreprises qui recrutent, tout secteur confondu.

L’informaticien a le vent en poupe dans les entreprises qui recrutent, tout secteur confondu. Selon l’étude trimestrielle de conjoncture réalisée par l’Apec, 24% des recrutements prévus pour ce 4ème trimestre 2014 concernent ainsi l’informatique, en hausse de 2 points sur un an. Les métiers de l’IT sont d’autant plus privilégiés que le secteur informatique lui-même est celui qui prévoit le plus de recrutements. Selon l’Apec, 87% des entreprises interrogées regroupées sous l’appellation « activités informatiques » ont recruté au moins un cadre au 3ème trimestre 2014. Un niveau élevé au regard des autres secteurs mais en recul de 6 points sur un an, confirmant le climat de prudence et d’incertitude général. Parmi ces entreprises, la part de celles déclarant une augmentation du volume d’embauches de cadres en un an a cependant fortement augmenté. Les intentions se maintiennent ainsi à un niveau élevé, puisque 91% des entreprises prévoient de recruter au 4ème trimestre, cette fois en hausse de 7 points par rapport au même trimestre l’an passé.

Globalement, les entreprises déclarent majoritairement que leur situation économique est identique à celle d’il y a un an. Elles sont 62 % dans ce cas contre 59 % à la même période en 2013. Toutefois, elles sont un peu moins nombreuses à juger que leur situation économique s’est dégradée (19 %, soit - 4 points). La proportion de celles jugeant que leur situation économique s’est améliorée depuis un an est donc stable, ou quasiment, à 19 %. Les entreprises des activités informatiques et du conseil et services aux entreprises sont proportionnellement les plus nombreuses à avoir vu leur situation économique s’améliorer, respectivement 26 % et 25 %.

Les remplacements restent la première raison des recrutements : 49% des entreprises qui ont recruté au 3ème trimestre l’ont fait principalement pour pourvoir des postes vacants suite à des départs. Le développement de l’activité n’est que le second motif de recrutement, cité par 25% des entreprises interrogées.

+12% des offres d’emploi

Côté offre, au 3ème trimestre, 169 000 offres d’emploi ont été publiées par l’Apec, en hausse de 12%. Une tendance positive donc en dépit de la morosité économique mais qui ne concerne pas tout le monde. Les cadres expérimentés sont les plus recherchés (84% des entreprises ciblent des profils présentant 5 à 10 ans d’expérience) au détriment des jeunes diplômés dont la proportion est en baisse par rapport à l’an passé, avec moins d’une entreprise sur deux (40%) se déclarant ouverte à leur embauche.

Sur les 169 000 postes proposés, près du quart concerne des compétences informatiques. Là encore, la situation est contrastée en fonction des spécialités. La croissance globale de 8% du nombre d’offres concernant l’informatique cache des évolutions différentes selon les domaines. De -10% pour la branche « exploitation, maintenance informatique » à +23% pour « maitrise d’ouvrage et fonctionnel » ou encore +34% pour la partie « informatique web, sites et portails Internet ».

Pour approfondir sur Recrutement

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close