MySQL 5.4 et DB 2 débarquent en plein tsunami Oracle / Sun

Hasard du calendrier, IBM a décidé d'inaugurer la version 9.7 de sa base de données DB2 quelques heures après l'annonce de la sortie de MySQL 5.4. Signe d'une concurrence qui s'intensifie sur un marché important qui attire toujours les convoitises. Le tout sur fond de rachat de Sun - et donc de MySQL - par Oracle.

Le calendrier est parfois ironique. Quelques jours après l'agitation provoquée par le rachat de Sun par Oracle, le constructeur californien a profité de la MySQL Conference & Expo pour lever le voile sur MySQL 5.4, tandis qu'IBM, qui s'était aussi porté acquéreur de Sun, a inauguré la version 9.7 de DB2. Un Cobra – c'est son nom de code – qui ambitionne de mordre la firme de Larry Ellison afin de l'estourbir sur un marché mondial qu'elle contrôle largement.

Un MySQL stéroïdé
Profitant de MySQL Conference & Expo, Sun a rendu public une version de test de MySQL 5.4. Pour cette version, l'accent a été mis sur les performances. MySQL 5.4 serait ainsi jusqu'à 90% plus rapide que la version 5.1 sur certaines requêtes, promet l'éditeur. Cette accélération serait notamment dûe à une optimisation du module MySQL Optimizer, qui détermine la façon dont la base manipule et stocke les données. Les méthodes de traitement des sous-requêtes par ce module auraient notamment été affinées. 

Autre point fort mis en avant, l'aptitude à la montée en charge (scalability) de la base en environnements multi-coeurs. Le moteur de stockage Innodb – qu'Oracle a racheté en se payant Innobase et qui est intégré à MySQL – supporte désormais jusqu'à 8 processeurs, le double de sa précédente capacité. Le site Internet de MySQL indique ainsi que la version 5.4 supporte jusqu'à 16 coeurs x86 et 64 coeurs pour les architectures Sparc ou PowerPC.
Robin Schumacher, le directeur de produit MySQL, prétend que cette version de test de la 5.4 – dont la version finale est prévue avant la fin de l'année - s'inscrit dans une nouvelle démarche de développement mise en place par l'éditeur. Cette dernière doit déboucher sur la mise en place d'un calendrier régulier de sortie de versions clés.  La pré-version 5.4 est disponible en téléchargement pour Solaris 10 et Linux 64 bits. Les autres plates-formes devraient rapidement être supportées.

DB2, haro sur les utilisateurs Oracle et Microsoft


En sortant DB2 9.7, IBM concentre lui son offensive sur Oracle et dans une moindre mesure sur Microsoft. Selon IDC, Oracle occupe la première position du marché mondial des bases de données avec 44,3% en 2008. Suivi, dans un mouchoir de poche, par IBM avec 21% de parts de marché et de Microsoft avec 18,5% du marché. L'Open Source ne s'arroge pour l'heure qu'environ 10% du marché.

IBM a ainsi travaillé dans cette version à faciliter la migration des utilisateurs d'autres bases de données vers DB2, en optimisant les procédures de portage d'applications d'une base à l'autre. Un point sur lequel insiste Jean-Marc Blaise, expert DB2 de la SSII française Venedim, qui estime que « la portabilité est sûrement l'aspect le plus important de cette nouvelle version » tout en expliquant  que c'est grâce au « support de nouvelles fonctions qui permettent de rendre la transition très économique sans compromettre la qualité et la sémantique du code ».

Un rapprochement avec EntrepriseDB

Ces outils, Big Blue est allé les piocher grâce à un accord de licence avec EntrepriseDB, qui édite Postgres Plus Advanced Server, une version premium de la base de données Open Source PostgreSQL. L'accord entre les deux sociétés n'est pas une surprise: moins de quatre semaines après l'acquisition de MySQL par Sun, Big Blue avait pris des parts dans Entreprise DB a l'occasion de sa troisième levée de fonds.

Postgres Plus Advanced Server propose des outils de compatibilité avec Oracle, qui selon son éditeur, permettent d'économiser jusqu'à 90% sur les coûts de migration depuis une base Oracle. Son couplage avec DB2 dans la version 9.7 ambitionne de réduire les coûts de migration d'Oracle vers DB2 dans les mêmes proportions.

db2jpg

Le rapprochement entre IBM et EnterpriseDB, s'il profite à DB2, est aussi sans doute un moyen pour Big Blue, fin connaisseur des ressorts de l'Open Source, d'apporter son soutien à PostgreSQL et donc de faire de l'ombre à un MySQL désormais dans le giron d'Oracle. DB2 9.7 devrait être disponible dès juin.


A lire aussi
Robin Schumacher, MySQL, « MySQL, la base de choix dans le Cloud de Sun »

Notre couverture Oracle /Sun

-  Les dirigeants des deux firmes détaillent les raisons du rachat 
-  L'Open Source, vigilant, craint quelques dégâts
-  Episode 40 de la stratégie de croissance externe de Larry Ellison 
-  De la tristesse, des doutes et du soulagement. Revue de presse.
-  Un rachat tout en questions 
- 10 000 postes pourraient être supprimés

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close