Réseaux : le CPL tente de renaître, en misant sur la réexploitation des câblages obsolètes

A l'occasion du Cebit, LeMagIT a pu découvrir une nouvelle génération d'équipements CPL (Courants Porteurs en Ligne) conçus spécifiquement pour permettre la réutilisation de câblages"obsolètes" telles que les infrastructures de paires torsadées téléphoniques ou coaxiales afin de les convertir à l'IP. Une façon économique de recycler l'existant pour la visio-surveillance IP ou la fourniture de services Internet et TV IP dans les "vieux" bâtiments.

A l'occasion du Cebit, Devolo faisait le point sur les usages professionnels de la technologie de transmission de données sur courants porteurs (CPL). Brocardée à ses débuts pour ses faibles performances et pour les problèmes d'incompatibilité entre fournisseurs, la technologie, qui s'est fait connaître en misant sur la réexploitation des câbles électriques, a fait des progrès notables au cours des deux dernières années, notamment avec l'arrivée de la génération d'équipements à 200 Mbit/s. Ces derniers fournissent des débits effectifs de l'ordre de 60 Mbit/s en TCP/IP (environ 70 Mbit/s en UDP). La technologie s'est également engagée dans la voie de la normalisation.

Surtout, des fabricants comme Devolo ont mené une intense réflexion sur l'application des technologies CPL à un usage professionnel. Objectif : permettre la réutilisation à bas coûts d'infrastructures en place et plus forcément à la mode. Comme les vastes infrastructures de câbles coaxiaux présentes à la fois dans l'habitat résidentiel pour la distribution TV et dans les grands bâtiments administratifs et commerciaux pour la distribution de la vidéo ou pour la visio-surveillance, ou les infrastructures de paires torsadées téléphoniques autrefois utilisées pour la téléphonie analogique traditionnelle.

Greffer des caméras IP à un réseau coaxial

Le résultat est une offre d'équipements très élargie qui ne se limite plus à la commercialisation de simple ponts CPL/Wi-Fi ou à des couples de boîtiers grand public pour la connexion des boîtiers de TVHD des FAI grand public à leurs box Internet. Concrètement, Devolo propose à son catalogue des équipements CPL à interface coaxiale qui permettent par exemple de réutiliser un réseau existant pour fournir une connectivité IP à de multiples caméras de surveillance IP, en lieu et place de la seule caméra analogique jusqu'alors connectée au câble. De la même façon, l'équipementier propose une série de boitiers CPL permettant de réexploiter l'arborescence de distribution TV en câble coaxial d'un immeuble d'habitation pour permettre à un bailleur public (ou à un hôtel) de fournir à leurs habitants (ou clients) des services Internet et de TV sur IP.

Le même type d'équipements est aussi proposé en version paire torsadée pour réutiliser le réseau de distribution de téléphonie analogique historique d'un bâtiment de bureau ou d'un hôtel à des fins similaires. A chaque fois, ces boîtiers permettent, de façon économique, de fournir de nouveaux services modernes sur une infrastructure existante sans avoir à recâbler. Tout en fournissant une gestion centralisée de l'activation ou de la désactivation desdits services. L'architecture de Devolo comporte en effet des boîtiers maîtres, administrables à distance, et qui peuvent à leur tour piloter des boîtiers esclaves.

Un retour sous l'angle des économies de câblage

En sus de ces nouveaux usages, les configurations plus traditionnelles de pontage entre réseaux filaires existants restent plus que jamais d'actualité. Il est ainsi possible pour une entreprise de fournir une connectivité Ethernet ou Wi-Fi à un groupe de travail isolé, ou dans un bâtiment protégé, en utilisant des boitiers CPL traditionnels. Un usage courant dans les PME devant fréquemment réagencer leurs locaux, par exemple dans la distribution ou dans les agences commerciales.

Dans tous les cas, le principal bénéfice est qu'il ne faut pas toucher à l'infrastructure câblée existante, mais simplement investir dans quelques boitiers dont le prix varie de 50 à 150 € l'unité selon la nature et les capacités. En ces temps de crise, c'est une façon intelligente de faire des économies sur l'infrastructure - à condition de respecter quelques règles de déploiement élémentaires - tout en fournissant la connectivité ou les nouveaux services que réclament les utilisateurs ou les clients.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close