Enfin un standard international pour le CPL

Le standard IEEE 1901, qui normalise une technologie CPL a plus de 500 Mbit/s, a enfin été ratifié. Cette étape ouvre la voie à une banalisation de l'usage de la technologie réseau sur courants porteurs, tant dans les applications domestiques que dans les applications d'opérateurs.

L'IEEE, l'organisation de standardisation américain à laquelle on doit la plupart des standards réseaux récents (Ethernet, Wi-Fi...) a annoncé hier la ratification du standard IEEE 1901-2010, qui normalise la prochaine génération d'équipements CPL (courants porteurs en ligne - technologie qui permet le transfert de données à haut débit sur le réseau électrique).

Selon l'organisation, les équipements conformes au standard IEEE 1901 devraient permettre des débits de transfert à l'interface supérieurs à 500 Mbps pour les applications de réseau local. Dans sa déclinaison adaptée aux réseaux d'accès d'opérateurs (Last-Mile), la norme permettra aussi de fournir de l'accès à Internet via le réseau électrique à des distances pouvant atteindre 1,5 km.

Une fois n'est pas coutume, la présidence du comité de standardisation était confiée à un Français, Jean-Philippe Faure, patron de Progilon, un cabinet de conseil spécialisé dans les technologies CPL basé dans la région grenobloise.

Un rôle à jouer dans les smart grids ?

Outre des applications à haut débit dans les maisons ou dans les réseaux locaux d'entreprises, IEEE 1901 pourrait aussi avoir un rôle important à jouer dans la mise en oeuvre de grilles de distribution électrique intelligentes (par exemple pour le relevé de compteurs de nouvelle génération), mais aussi dans la distribution de services Internet dans des bâtiments collectifs (hôtels, centres de conférences, centre d'expositions...).

Plusieurs constructeurs comme Devolo, NetGear ou Trendnet ont déjà annoncé leur intention de commercialiser rapidement des équipements conformes au standard. Broadcom, un spécialiste des puces Ethernet et Wi-Fi, a quant à lui annoncé l'acquisition de Gigle Networks qui a développé une série de puces compatibles IEEE 1901. Une indication que le CPL pourrait enfin connaitre un succès au delà de ses usages traditionnels.

En savoir plus sur LeMagIT :

Smart grid : La Cnil se méfie des futurs compteurs intelligents

Réseaux : le CPL tente de renaître, en misant sur la réexploitation des câblages obsolètes


Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close