Pour l'Idate, les opérateurs vont devoir être inventifs sur les tarifs en 2009

Si le climat économique défavorable va inévitablement pousser l'industrie des télécoms à la réduction des coûts, l'innovation devrait toutefois se poursuivre sur un rythme plus modéré. Et les plus novateurs, notamment en termes de tarification, tireront le mieux leur épingle du jeu, selon l'institut d'étude.

Si la crise frappe de plein fouet le secteur des télécoms, l'innovation, elle, perdurera. C'est un des messages qu'on pouvait retenir à la lecture d'un rapport de l'Idate sur les tendances 2009 sur le marché des télécoms. Alors que le secteur marque le pas et a enregistré en 2008 son plus fort ralentissement depuis 2005 – avec un taux de croissance de 4,2 % - , l'Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe) rassure en affirmant que l'innovation sera bel et bien présente en 2009. Même si ce sera à minima.

« Nous avons constaté deux tendances en 2008, affirme Pierre Carbonne, de l'Institut. D'abord une forte innovation des services et des offres, notamment au niveau des datas sur mobiles, puis l'arrivée à maturation du marché. En découle une optimisation des coûts, et ainsi une rentabilité plus importante pour les opérateurs ».

Cette équilibre vacillera alors en 2009 au profit d'une contraction des investissements, crise oblige. « On se dirige vers une tendance conjuguant moins d'innovation, plus d'optimisation », confirme Pierre Carbonne, tout en affirmant que « le mouvement de l'innovation ne va pas pour autant s'arrêter ».

Mais où les acteurs vont concentrer leurs efforts, alors qu'un des symboles de la téléphonie mobile, Motorola, s'effondre dangereusement ?

Forte pression sur les prix

L'Idate estime que la tendance à la multiplication des services liés à la data, débutée en 2008, va continuer. L'Internet mobile donc, mais surtout, « des innovations dans les infrastructures et les accès avec des essais dans les accès radios, comme le LTE », souligne Pierre Carbonne. Une solution pressentie de fait pour supporter les besoins des opérateurs, explique l'Idate dans son rapport. LTE (Long Term Evolution) constitue l'infrastructure qui doit supporter la quatrième génération des réseaux mobiles (4G).

Côté commercial, la tendance est à la forfaitisation, l'Idate prévoyant une multiplication des offres fixe, mobile et data, avec une très forte pression sur les prix. Un point majeur pour l'Institut. En matière de tarification, « l'innovation constitue un moyen de survie », avance l'Idate.

Télécharger le rapport de l'Idate pour les tendances en 2009

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close