Marché européen des PC : un bon trimestre avant la chute ?

Le marché ouest-européen de l’informatique personnelle a enregistré, selon Gartner, un très bon quatrième trimestre 2008. Dans cette région, c’est même en France que la meilleure progression a été réalisée. L’année entamée s’annonce néanmoins plus difficile ; surtout pour des constructeurs qui devraient arbitrer astucieusement entre volumes et marges. Une équation dans laquelle les utra-portables à bas coûts apparaissent désormais comme une variable incontournable.

Il s’est vendu 20,1 millions d’ordinateurs personnels en Europe de l’Ouest au cours du quatrième trimestre 2008, selon Gartner, soit 12,1 % de mieux qu’un an plus tôt. Au total, en 2008, ce sont quelques 66 millions de PC qui ont trouvé preneur sur le vieux continent, soit 17,2 % de plus qu’en 2007.

La croissance des ventes de PC en Europe de l’Ouest a été portée, au quatrième trimestre, par les trois principaux marchés de la région, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne. Dans l’Hexagone, la croissance a été de 13 % à 3,2 millions d’unités, principalement portée par le grand public : « la demande des consommateurs pendant les fêtes de Noël a été bouillonnante avec une progression de 32 % sur un an. » De quoi compenser un recul de 5 % du marché professionnel, plombé par la faible de demande sur le segment des PME. Cette tendance est également observée sur les marchés britannique et allemand.

Acer toujours en tête dans l’Hexagone

En France, Acer continue de caracoler en tête à 24,7 % de parts de marché, contre 24,2 % pour HP, 10,2 % pour Dell, 8,1 % pour Asus et 5,6 % pour Toshiba. Mais HP semble bien placé pour grapiller des points sur son concurrent asiatique en 2009 : ses ventes ont progressé de 19,7 % au quatrième trimestre 2008, contre 9,7 % pour celles d’Acer. A l’échelle de l’Europe de l’Ouest, le classement des deux leaders est inversé, avec 23,2 % de parts de marché pour HP et 20,3 % pour Acer. Le reste du classement demeure inchangé.

De lourdes menaces pour les constructeurs

Ranjit Atwal, analyste principal chez Gartner, au Royaume-Uni, relève des signes susceptibles d’inquiéter les constructeurs : « la croissance des ventes de PC a été bonne en Europe de l’Ouest, mais la tendance sous-jacente est à la baisse, avec un marché professionnel qui a reculé de 5 % au quatrième trimestre 2008. » Pire, sans le succès des netbooks, les ultra-portables à bas coût – environ 10 % du marché français des ordinateurs personnels au 4ème trimestre 2008 –, « le marché ouest-européen aurait, globalement, reculé. »  Et d’ajouter que tout cela n’augure rien de bon pour 2009.

Surtout, le ralentissement économique se conjugue avec une féroce compétition sur les prix, menaçant les marges des constructeurs. Le prix de vente moyen des ordinateurs a reculé de 15 % au quatrième trimestre 2008 par rapport à la même période un an plus tôt. Ranjt Atwal ne ménage pas les constructeurs : « [ils] vont devoir gérer le risque en ajustant leurs volumes de livraison en fonction du chiffre d’affaires et des marges. »

Pour la France, Isabelle Durand, analyste principale chez Gartner, précique que « nous n’avons pas encore vu l’impact de la récession et le pire est à venir. » Et de relever, pour en revenir aux marges des constructeurs, que les ventes d’ordinateurs portables d’entrée de gamme – hors netbooks – ont progressé de 15 % sur un an au dernier trimestre 2008. Dans son ensemble, le marché des PC portables a progressé de 41 % sur un an, représentant 63 % du marché total des ordinateurs personnels dans l’hexagone.

Mais pour Ranjit Atwal, l’avenir immédiat n’est pas complètement bouché : « il reste, sur le marché du PC, des opportunités significatives à saisir en 2009, pour ceux qui seront les mieux préparés. »

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close