Acer conforte sa première place du marché français des PC

Sur un marché français toujours déprimé, Acer affiche une croissante insolente devant un HP également en bonne forme. Dell, qui a raté le virage du grand public, continue à souffrir de son exposition à la méforme du marché du PC pour entreprises

Le marché français des ordinateurs personnels pourrait se porter plus mal, en volume du moins. Selon Gartner, les livraisons de PC au second trimestre n'ont en effet reculé que d'un léger de 1,2 % sur un an, à 2,2 millions d’unités livrées. Cette surprenante résistance est largement due à l’appétit toujours important du grand public pour les ordinateurs personnels : sur ce segment, les ventes au progressé de 17 % sur un an, contre un déclin de 20 % pour le segment des professionnels. Et ce sont encore et toujours les PC portables qui ont tiré la demande : les notebooks ont ainsi représenté 64 % des livraisons au second trimestre 2009. Un phénomène encore plus marqué dans le Top 5 des constructeurs : ceux-ci ont réalisé 86 % de leurs ventes avec des portables. Des ventes elles-mêmes soutenues par un succès qui ne semble pas se démentir : celui des portables à bas coût, les netbooks, qui ont représenté 23 % du total des ventes françaises de portable au second trimestre.

Le contexte a profité à plein à Acer. Le constructeur taiwanais a vu ses ventes bondir de 16,3 % sur un an et contrôle désormais 31,3 % de parts de marché. HP résiste aussi très bien avec es ventes en hausse de 16,1% en volume et une part de marché de 24,7 %. A la troisième place, Dell boit un amer bouillon, avec un recul de 28% de ses livraisons et une part de marché à peine supérieure à 10 %. Le constructeur semble continuer de payer le prix d’un choix stratégique vieux de 5 ans et consistant à faire l’impasse sur le marché de masse hexagonal dans une logique de protection des marges. Une logique contraire à celle d’un Acer qui a manifestement su séduire les réseaux de distribution, quitte à sacrifier ses propres marges.

A l’échelle de Europe de l’Ouest, le marché des ordinateurs personnels semble suivre les mêmes tendances que le marché français : Selon Gartner, les ventes ont ainsi reculé de 3 % au second trimestre 2009, avec 13,2 millions d’unités livrées. Là encore, c’est le dynamisme du segment grand public qui a permis de limiter la casse, avec une progression de 21 % des ventes contre un recul de… 21 % pour le segment professionnel. partout en Europe, le succès des netbooks a beaucoup aidé : « sans les mini-notebooks [ou netbooks, NDLR], le marché aurait reculé de plus de 15 % », explique ainsi Ranjit Atwal, analyste principal chez Gartner. Et de préciser que le marché des mini-portables à bas coût représente désormais plus du quart des ventes de PC au grand public en Europe de l’Ouest.

Un engouement dont Acer profite largement : sa part de marché en Europe de l’Ouest a  progressé de 24,3 % au second trimestre 2009 par rapport à la même période un an plus tôt, pour atteindre 24,3 %, soit près de 2 points de mieux que HP. En troisième position, Dell a vu sa part de marché régionale fondre de près de 21 % en un an, pour atteindre moins de 12 %. A noter là l’exception culturelle du Royaume-Uni : Dell y conserve la première place du marché (23,5 %). Mais Acer le talonne de près, avec une part de marché de 20,8 %, en progression de plus de 32 % sur un an.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close