L'Open Source va bénéficier des investissements dans le Saas

Les investissements dans l'Open Source ne devraient pas fléchir en dépit d'un climat économique défavorable, estime Tom Berquist, vice-président exécutif et directeur financier d'Ingres. Car le modèle devrait profiter de sa position clé dans l'infrastructure supportant les applications Saas. Les financements qui irriguent ces dernières bénéficieront à l'Open Source.

L'Open Source évitera de justesse la crise en 2009. C'est un des messages qu'a tenu à faire passer Tom Berquist, vice-président exécutif et directeur financier d'Ingres, éditeur Open Source de la base de données éponyme.

Si le contexte économique défavorable va pousser les entreprises à rationaliser leurs investissements dans l'IT, l'Open Source, du fait de la nature de son modèle, a sa carte à jouer. Presque une lapalissade.

Mais l'Open Source devrait bénéficier d'un autre relais de croissance dans le marasme économique actuel, du fait de sa capacité à supporter les nouvelles technologies et les nouveaux modes de consommation de services et de logiciels. Autrement dit, dans sa capacité à en être le socle et l'infrastructure. « Saas et Open Source vont fusionner, explique ainsi Tom Berquist. Alors que le Saas va s'accaparer le spectre application du marché, l'Open Source occupera celui de l'infrastructure ».

Selon lui, les Ventures Capitalists, en concentrant notamment leurs investissements dans le Saas, financeront dans la foulée l'Open Source. Dans ce schéma, « une des forces de l'Open Source est de rester invisible », résume Tom Berquist.

Talend : success story du début 2009

Déjà, le financement des projets Open Source a progressé en 2008. Et 2009 a débuté en livrant un signal optimiste, venant confirmer alors cette tendance. Le français Talend, spécialiste de l'ETL Open Source, a annoncé avoir levé 12 millions de dollars, accompagné de l'entrée de Bernard Liautaud, ex Pdg de BO, au sein de conseil d'administration. Une « Success Story » en temps de récession, là où d'autres se brûlent les ailes.

Selon le cabinet d'étude The 451 group, qui publie chaque année un rapport sur l'état des investissements dans les éditeurs Open Source commerciaux, 458,8 millions de dollars auraient été investis en 2008, en progression de 35,5 % par rapport à 2007. Le cabinet note toutefois un fléchissement au deuxième semestre de l'année, crise oblige. Quelque 130,5 millions ont été injectés sur la période, contre 137,6 millions, un an auparavant (- 5,1 %).

The 451 Group liste ainsi les investissements du Japonais NTT dans EntrepriseDB (pour notamment doper PostgreSQL) ou encore des fonds August Capital et Sierra Ventures dans DotNetNuke. Même si les montants de ces opérations n'ont pas été communiqués, nuance-t-il.

Maintien des investissements en 2009

451« Le quatrième trimestre démontre, qu'en dépit d'un ralentissement, l'argent sort si les fondamentaux sont bons, et il est bon de voir de nouveaux acteurs sortir du rang autour de technologie comme Hadoop [une offre de support chez Cloudera, NDLR] ou Lucene [support et certification chez Lucid Imagination qui avait levé 6 millions de dollars auprès des fonds Granite Ventures et Walden International, NDLR] », commente The 451 Group (voir graphique).

Tom Berquist estime que le niveau d'investissements devrait se maintenir en 2009 dans l'Open Source et se concentrer dans des petites structures. Une touche d'optimisme, enfin.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close