60 000 PC portables livrés : l'Oise équipe tous ses collégiens

En trois ans, le Conseil Général de l'Oise va équiper une génération entière de collégiens, via son projet Ordi60. Un contrat de près de 30 millions d'euros remporté par Econocom et Toshiba.

Mettre entre les mains de tous les collégiens d'un département un ordinateur portable multimédia :  tel est le projet du Conseil Général de l'Oise, qui, en trois ans, va équiper les 60 000 élèves de ses collèges de portables Toshiba multimédia. Un contrat remporté par le Japonais - qui fournit les machines et le SAV -, associé au distributeur Econocom, qui se charge du mastering et du déploiement des machines. Montant total : entre 27 et 28 millions d'euros, dont une dizaine dès 2009.

ordi60

"C'est la plus importante initiative de ce type en France", souligne Jean-Philippe Roesch, directeur général de Econocom. "Il s'agit d'équiper une génération entière d'élèves, et leurs enseignants, de la même machine". En fait le département des Bouches du Rhône a précédé celui de l'Oise et équipe chaque année 30 000 collégiens de 4e avec un ordinateur (soit au total 60 000 élèves de 4e et 3e). Dans l'Oise, la distribution commencera à terme, dès la 6e. En 2009, le Conseil Général équipera les élèves des classes de 5ème et 4ème. En 2010, suivront les 6ème nouvellement entrées au collège et les 5ème. Puis en 2011, la promotion de 6ème. A cette échéance, 60 000 machines auront été livrées et seront entre les mains des élèves (de la 6ème à la seconde donc). 

"On a envie de leur faire confiance"

Les machines, qui seront remises aux élèves au cours de cérémonie (la première a lieu mi-mars si on excepte le déploiement de deux sites pilotes en février), seront livrées sous Vista avec 60 logiciels. "Le choix de ces logiciels a été réalisé par le Conseil Général, précise le directeur général d'Econocom. En incluant un certain nombre d'applications du monde libre". En dehors des logiciels éducatifs ou de documentation, les Satellite Pro reçoivent Firefox, l'antivirus ClamWin ou encore SpyBot Search & Destroy (qui lutte contre les logiciels espions).

ordi60 2Plus étonnant, les utilisateurs ont l'entière liberté d'installer ce qu'ils souhaitent sur leur machine. "Nous avons envie de leur faire confiance, justifie une porte-parole du Conseil Général. Parents et élèves signent une convention où ils sont informés de leurs droits et devoirs en matière d'usage d'Internet". Les parents disposent par ailleurs d'un outil de filtrage afin de limiter les accès de leurs enfants. En cas de casse ou de vol, le Conseil Général remplacera une fois la machine. "Dans les expériences similaires, ces cas représentent au maximum 3 % du parc", justifie le Conseil Général.

En parallèle, le développement de portails

Dans la même veine, aucune procédure de mise à jour automatique de l'OS ou des logiciels (navigateur, anti-virus) n'est prévue. "Les mises à jour se font tous les ans. Il suffit d'amener la machine au collège et de la confier à un technicien", explique-t-on Conseil Général. Dans l'intervalle, il faut compter sur le bon vouloir des utilisateurs pour appliquer les patchs. "Sur la machine, on a une procédure automatique de restauration, qui permet de revenir à l'état d'origine en cas de blocage", note Jean-Philippe Roesch.

A ce volet matériel, s'ajoutent le développement de portails dédiés dans lequel s'est lancé le Conseil Général. Notamment avec ParaSchool, son site de soutien scolaire en ligne pour lequel élèves et enseignants ont reçu un code d'accès. Le département prévoit également de mettre sur pied un extranet permettant aux enseignants d'échanger pratiques et supports de cours.

Pour approfondir sur Administration de systèmes

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close