La tête dans les nuages, Microsoft lance la bêta 2 d’Intune mais oublie Service Manager

Microsoft a profité de sa conférence partenaires, qui se déroulait cette semainee actuellement à Washington, pour annoncer la seconde version bêta de son service allégé d’administration à distance de systèmes Windows, Intune. Une version désormais ouverte aux partenaires français de l’éditeur. Mais l’éditeur est resté mué sur le composant Service Manager de System Center, bien plus évolué, mais attendu avec la même impatience que... l’an passé, à la même époque.

Intune, c’est un service light d’administration et de sécurisation à distance des postes de travail que Microsoft propose à ses partenaires de revendre à leurs clients entreprises : accessible via une interface Web, le service permet de gérer les parcs de plusieurs clients différents avec, pour chaque poste de travail, l’inventaire des licences logicielles, la gestion des règles de sécurité, des alertes d’infection par logiciel malveillant, des alertes sur les éventuelles défaillances (risques de défaillance), l’application de mises à jour, etc. Le tout sans mise en place de réseau privé virtuel. Même les PC domestiques des collaborateurs de l’entreprise cliente peuvent être ainsi administrés - sur la base du volontariat, lorsqu’ils sont utilisés ponctuellement à des fins professionnelles. 

capture cran 2010 58Lancé en bêta 1 limitée à l’Amérique du Nord au printemps, Intune est désormais accessible en France - aux 10 000 premiers partenaires volontaires. Il sera commercialisé officiellement début 2011 au prix de 11 $ par mois et par PC - avec MDOP pour 1 $ de plus par poste et par mois.  

La brique Help Desk de System Center continue de se faire attendre

Tout à sa stratégie de services basés sur le Cloud, Microsoft continue, pendant ce temps, de faire patienter ceux qui voudraient exploiter commercialement Service Manager, la brique de help desk de sa suite d’administration de systèmes, System Center. L’an passé, à l’occasion de l’édition 2009 de la conférence partenaires de Microsoft, Laurent Locardel, directeur commercial de Global Info, détaillait ses attentes : «Service Manager centralisera toutes les informations remontées par Operations Manager (SCOM) et Configuration Manager (SCCM) : inventaire, logiciels, etc. Lorsqu’un utilisateur déclarera un incident, on aura toutes les informations de suivi sur la machine concernée. Les diagnostiques seront plus rapides.» A l’époque, il soulignait le retard accusé par Service Manager dans son développement, attendant son lancement pour le premier semestre 2010. 

Aujourd’hui, c’est toujours l’attente. Sinon que Service Manager est entré en bêta 2 début avril dernier, puis en RTM - Release to Manufacture, une phase qui marque généralement le gel du code et le début de la fabrication des DVD pour la commercialisation - fin avril dernier. Depuis, plus rien, ou presque. Sur son blog, l’équipe d’ingénieurs chargée de Service Manager fait état, , d’avancées et de corrections sur Service Manager Authoring Tool, avec la sorti d'un premier service pack pour l’outil permettant de créer des formulaires et des workflows personnalisés pour Service Manager.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close