Smartphones : la France prise de passion pour les écrans tactiles

Une étude du cabinet GFK réalisée dans 5 pays d'Europe démontre une progression du marché de la téléphonie mobile tirée par les smartphones, dont les ventes explosent. Tout comme les contenus d'ailleurs. L'Hexagone reste en tête en terme d'intérêt pour les technologies tactiles.

Le département Retail and technology de l'Institut GfK vient de livrer les tendances du marché de la téléphonie mobile pour les principaux pays d'Europe (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie et Espagne). On constate pendant les 5 premiers mois de l'année, une progression des ventes dans les 5 pays, à l'exception de l'Italie qui stagne. En France, la hausse est de 7 % sur un an, un chiffre qui ne tient toutefois pas compte des ventes réalisées par les opérateurs. Les marchés qui progressent le plus sont cependant l'Allemagne (+20 %) et l'Espagne (+22 %), qui rebondissent après une année 2009 en forte baisse.

Cette hausse quasi généralisée profite surtout aux smartphones, dont les ventes bondissent de 143 % dans l'Hexagone, de 151 % outre-Manche et outre-Rhin ; et font plus que doubler au-delà des Alpes et des Pyrénées. En revanche les mobiles « classiques » plongent (-9 % en France), sauf en Grande-Bretagne (+6 %) et en Espagne (+10 %). On notera que, selon la définition de l'institut, seuls les produits dotés d'une interface évoluée (écran tactile et/ou clavier) et d'un système d'exploitation ouvert sont considérés comme des smartphones.

Désormais, les smartphones représentent 24 % des ventes en France, cette dernière étant toutefois devancée par la Grande-Bretagne. Selon GFK le marché total des smartphones en 2010 devrait atteindre pour les 5 pays de l'étude 7,3 millions d’unités.

L'écran tactile plébiscité en France

Pour Matthieu Cortesse, directeur de clientèle télécom chez GfK Retail and Technology, le succès du smartphone est lié au déferlement de produits à écran tactile et aux subventions des opérateurs qui rendent ces appareils abordables. « Les mobiles à écran tactile, smartphones inclus, représentent près de 40 % des ventes à fin mai 2010 et la France est toujours en avance sur ses voisins européens », explique-t-il.

Ce dernier constate également une progression des claviers complets qui pèsent 33 % du marché français. « En France, l’usage des smartphones est en train d’évoluer et de plus en plus de consommateurs veulent utiliser leur terminal pour écrire des mails et dialoguer sur les messageries instantanées, notamment chez les plus jeunes. »

L'enjeu : monétiser les contenus

L’explosion du marché favorise à la fois la prolifération et la diversification des contenus proposés aux utilisateurs. « A titre d’exemple, nous avons mesuré l’offre d’applications disponibles sur l’Apple AppStore : celle-ci a augmenté de 58 % de janvier à mai », affirme Frédéric Patissier, chef de groupe contenus mobiles de GfK. Pour le cabinet, les revenus que ces contenus sont susceptibles de générer constituent un relais de croissance décisif.

« Si 30% des contenus proposés au téléchargement sont encore gratuits, tout l’enjeu réside dans la monétisation progressive de ce marché, c’est-à-dire l’accroissement de la part des contenus payants dans l’offre, et bien sûr dans les ventes ».

Egalement sur ChannelNews :

- Lenovo remanie son channel

- 2S2I à l’assaut des grandes SSII

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close