En acquérant CoreOptics, Cisco vise le marché du transport optique à 40 et 100 Gbit/s

Alors que se profile la transition du transport optique vers le 40 et le 100 Gbit/s, le géant des réseaux met la main sur un spécialiste de la conception d'émetteurs/récepteurs pour ces technologies. Une façon de se repositionner pour Cisco, après des acquisitions payées au prix fort au moment de la bulle Internet ; acquisitions qui n'ont pas donné les résultats escomptés.

Cisco a annoncé hier l'acquisition de CoreOptics, une société d'origine allemande, spécialisée dans la conception d'émetteurs/récepteurs optiques (Optical transceiver), pour 99 M$ en numéraire.

Fondé par des anciens de Lucent, CoreOptics devrait venir doper les capacités de développement d'ASIC et de processeurs de signaux pour les applications optiques de Cisco, des composants que le fabricant devrait utiliser dans les prochaines générations de ses équipements de transmission optique pour réseaux longue distance et réseaux métropolitains. CoreOptics dispose déjà de modules pour réseaux 10 et 40 Gbit/s et peaufine actuellement un module à 100 Gbit/s. Selon la firme, ses modules transpondeur MSA (Multi-Source Agreement) ont notamment été utilisés par Nokia Siemens Networks pour le développement de sa plate-forme de transport optique 40 Gbits de nouvelle génération. 

Un marché dominé par les équipementiers traditionnels

Cisco n'en est pas à sa première acquisition dans le secteur de l'optique. Pendant la bulle Internet, le cosntructeur avait mené une sérié agressive d'acquisitions dont celles de Cerent et Monterey Networks (pour un total de 7,4 Md$) ou Pirelli Systems (plus de 2 Md$). La plupart des produits issus de ces acquisitions ont soit été abandonnés, soit n'ont pas connu le succès escompté. Et Cisco reste ainsi à la traîne sur le marché du transport optique longue distance et métropolitain derrière des acteurs comme Huawei, Alcatel-Lucent, ZTE ou Ciena/Nortel. A sa décharge, le constructeur s'est largement recentré sur le marché métropolitain, où il a récemment gagné des parts de marché.

L'intérêt de Cisco pour CoreOptics est sans doute motivé par la croissance annoncée du marché du transport optique et par la transition vers le 40 et le 100 Gbit/s, qui pourrait offrir une nouvelle opportunité au numéro un mondial des réseaux sur ce marché. Ainsi, selon la cabinet d'études Dell'Oro, le marché du transport optique devrait renouer avec une croissance positive dès cette année et atteindre 16,6 Md$ en 2014.

A cette époque, le seul marché des équipements 40 et 100 Gbit/s devrait peser 3 Md$. Soit, Selon Jimmy Yu, le directeur des études sur le transport optique chez Dell'Oro, près du tiers du marché DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing ou multiplexage dense en longueurs d'ondes, soit plus de 32 longueurs d'ondes multiplexées sur une fibre) longue distance et du marché WDM métropolitain.

Pour approfondir sur WAN - VPN - SDWAN

Close