Acer se relance dans les serveurs en Europe et veut 10% du marché d'ici deux ans

Acer va se relancer sur le marché des serveurs en Europe en utisant la marque Gateway, acquise en 2007. Déjà au coude à coude avec HP pour le premier rang mondial du marché des PC, Acer vise 10% du marché des serveurs. Pour y parvenir, le constructeur mise sur des prix agressifs grâce à l'utilisation des puces Opteron 6100 d'AMD. Reste que 10% de parts de marché mettraient Gateway au niveau de Dell en Europe. Un objectif ambitieux ?

 acer
La Giancarlo Gegliesposti, patron de l'activité
serveur d'Acer, a présenté la nouvelle gamme
de Gateway à Milan

Acer, qui fait jeu égal avec HP sur le marché mondial des PC, veut 10% du marché mondial des serveurs d’ici à 2 ans. C’est ce qu’a récemment expliqué le patron de la division serveur du constructeur, Giancarlo Degliesposti, lors d’une conférence à Milan. Acer a longtemps été discret sur le marché des serveurs, un marché où il est pourtant présent de longue date au travers de sa marque Altos. Mais, fort de son succès dans les PC, le constructeur ne cache plus ses ambitions dans les serveurs, un marché où il entend d’abord viser le segment des grosses PME/PMI au travers de son réseau de distribution. Pour la seule année fiscale en cours, la firme vise ainsi un CA de près d’un milliard de dollars avec ses serveurs et ses équipements de stockage.

Acer utilisera la marque Gateway pour les serveurs et le stockage en Europe

Pour se relancer sur ce marché en Europe, Acer a choisi de faire renaitre la marque Gateway, qui portera l’ensemble de ses efforts sur le marché professionnel, tant pour les PC et portables que pour les serveurs et les équipements de stockage SAN. Gateway a été racheté par Acer en août 2007 pour 700 M$ afin de renforcer ses positions en Europe et aux Etats-Unis.

 blade
Le châssis lames Gateway Blade Server

Concrètement, Acer entend appliquer aux serveurs la recette qui a fait son succès sur le marché des PC : celui de prix agressifs. «Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais les prix des serveurs ont beaucoup augmenté au cours des 18 derniers mois,» a ironisé Giancarlo Degliesposti, le patron de la division serveur d’Acer en pointant du doigt la hausse du prix des processeurs pratiquée par Intel depuis le lancement des Xeon 5500 «Nehalem». Et Degliesposti d’annoncer que, pour son retour, Gateway entend s’appuyer largement sur les puces Opteron 6100 d’AMD. Selon lui, les derniers-nés d’AMD offrent le meilleur rapport performances/prix du moment, et ils devraient contraindre «Intel à rester honnête». Entendez par là qu’Acer n’est pas opposé à vendre des serveurs Intel, mais à condition que les prix redeviennent plus raisonnables.

Une offre rack standard...

Pour commencer, Gateway va s’appuyer sur une gamme composée de trois serveurs Rack et d’un châssis serveur lame. Des machines dont le design est largement à mettre au crédit de SuperMicro (tous les grands constructeurs collaborent avec des designers asiatiques pour leurs serveurs, comme c’est par exemple le cas d’HP pour certaines cartes-mères avec Tyan).

Un partenariat avec Hitachi dans le stockage
Si Acer entend commercialiser ses propres serveurs, la firme a noué une alliance stratégique avec Hitachi dans le stockage SAN. Le premier fruit de cette alliance est la baie  Hitachi/Gateway GS2040, qui n'est autre qu'une déclinaison "bridée" de la baie AMS 2100 - l'entrée de gamme de la série Adaptable Modular Storage 2000 (AMS) d'Hitachi Data Systems. Ainsi, au lieu de supporter en standard 4 ports Fibre Channel ou 4 ports iSCSI, la GS2040 n'offre au maximum que deux ports. De même, au lieu d'être livrée en standard avec deux contrôleurs, elle ne peut fonctionner qu'en mode mono-contrôleur.
Côté disques durs, la baie GS2040 accepte les mêmes disques SAS et SATA que les AMS 2100 (450 et 600 Go en SAS et 1 et 2 To en SATA). Elle est toutefois limitée à un maximum de 60 disques contre 159 pour l'AMS 2100. De même, chacun de ses contrôleurs ne dispose que de 2 Go de mémoire cache contre 4 Go pour l'AMS 2100. Reste que même amputée d'une partie de la mémoire cache, de ports Fibre Channel (ou iSCSI) et d'une partie des disques de sa cousine, la GS2040 devrait produire des résultats tout à fait satisfaisants pour la plupart des PME.
Cliquez pour dérouler

En entrée de gamme, Gateway propose le GR385F1 un serveur bi-processeur 2U supportnat l’ensemble des puces Opteron 6100 et offrant 24 emplacements pour barrettes de mémoire DIMM DDR-3 (soit un total de 192 Go de RAM avec des barrettes 8 Go) ainsi que 6 slots PCI-express (dont trois 8x et deux 4x). Vient ensuite le GR585F1, un modèle quadri-socket 2U équipé de 32 emplacements pour DIMM DDR-3 et de 4 ports d’extension (dont  deux 16x, un 8x et un PCI). Ces deux modèles sont dotés d’alimentations redondantes (respectivement 720 et 1400 W) et embarquent un contrôleur avec KVM intégré pour l’administration à distance au dessus d’un lien IP.  Le premier peut accueillir au choix 16 disques 2,5’’ hot-plug ou 6 disques 3,5’’ tandis que le second doit se contenter de 6 disques SAS 3,5’’. Le tout est administrable via la console maison, baptisée Acer Smart Server Manager. Le design interne des serveurs est plutôt réussi et chaque composant est extractible sans outil grâce à des systèmes de glissières et de clips en plastique. Les deux modèles sont certifiés avec les versions récentes de Windows (depuis 2003), Red Hat Linux, Suse Linux, ainsi que VMware vSphere ESX et ESXi (l’hyperviseur peut éventuellement être démarré depuis un emplacement pour clé USB Flash interne).

... et des solutions en lames pour les besoins en densité

Pour les entreprises ayant besoin de plus fortes densités, Gateway propose aussi un troisième serveur rack 2U plus original, le Gateway GW2000h capable d’accueillir jusqu’à quatre modules serveurs bi-processeur indépendants. Ces modules, qui s’apparentent à des serveurs lames horizontaux, n’ont en commun que l’alimentation est peuvent donc accueillir leurs propres OS et applications. Les modules (ou lames) serveurs, les GW175hx F1 intègrent chacune deux puces Opteron 6100 (sauf les versions SE), 16 emplacements pour barettes DIMM DDR-3 et deux connecteurs PCI-e 16x (dont l’un peut être dédié  à une interface Infiniband QDR ConnectX). Le châssis peut quant à lui accueillir 12 disques SAS 2,5’’ (trois par module serveur).

Gateway propose aussi un vrai serveur lames, le Gateway Blade Server, qui n’est autre qu’un clone du SuperBlade de SuperMicro. Deux lames figurent pour l’instant au catalogue, la bi-processeur GB2x285F1 et la quadri-socket GB685F1. Signalons pour terminer que Gateway devrait aussi lancer au début de l’été un modèle au format tour à base de puce Opteron 4100. Encore une fois, Gateway mise sur le rapport performance/prix/watt pour faire la différence avec Intel, puisque les premiers Opteron 4100 devraient être vendus à partir de 99$ pour une dissipation thermique prévue à 45 W...

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close