Hitachi mise sur la convergence serveurs/stockage et sur celle de ses baies de stockage

Le constructeur Japonais a débuté la commercialisation en Europe de ses systèmes convergents alliant serveurs, réseau et stockage. Il propose notamment une offre de serveurs lames originale incluant un système de partitionnement intégré. Hitachi prépare aussi une refonte en profondeur de son offre de stockage.

En Europe, Hitachi Data Systems a récemment débuté la commercialisation de ses offres convergentes et devrait lentement monter en puissance au second semestre.

Comme l'expliquait récemment François Botton, responsable marketing produit ches Hitachi Data Systems, au MagIT, " Hitachi a pour but de déployer des infrastructures complètes autour d'Hyper-V et VMware. Nous avions l'offre stockage, nous disposons aujourd'hui des offres serveurs et réseaux pour proposer des solutions complètes de convergence".

L'offensive du constructeur s'appuie notamment sur deux offres à base de châssis de serveurs lames, l'Hitachi Compute Blade 320 et l'Hitachi Compute Blade 2000. Le premier est un châssis dense 6U capable d'accueillir 10 lames. Le second est un châssis 10U d'entreprise avec des fonctionnalités uniques sur le marché grâce à ses capacités de partitionnement et de virtualisation embarquées. Ces deux châssis sont pour l'instant commercialisés dans le cadre d'offres cloud Hyper-V prêtes à l'emploi (programme dit Fast Track).

Une solution incluant un châssis Compute Blade 2000 et une baie AMS peut ainsi accueillir entre 200 et 500 VM. Pour l'instant, la couche d'orchestration de la solution est assurée par System Center Opalis, mais Hitachi devrait proposer son propre orchestrateur en cours d'années. Si les premières offres sont basées sur Hyper-V, François Botton souligne que le constructeur certifie aussi ses produits avec VMware et Xen.

Un système de partitionnement inspiré des systèmes Unix et des mainframes

L'une des originalités de l'offre du constructeur est l'hyperviseur Hitachi virtualizer manager - né Virtage au Japon. Intégré au Compute Blade 2000, ce dernier permet de découper une lame physique Xeon X5 ou X7 en 16 partitions logiques. Il est aussi capable - et c'est beaucoup plus original - d'agréger plusieurs lames en un seul système SMP massif incluant 4 lames et 64 cœurs CPU et un total de 1 To de mémoire.

Bref, Hitachi propose sur son châssis x86 l'équivalent d'un système LPAR. Il est vrai que le constructeur qui a longtemps développé ses propres mainframes et qui commercialise aujourd'hui au Japon les offres Unix d'HP et IBM a une certaine compétence sur le sujet.
Prudent, le constructeur ne recherche pas l'affrontement frontal avec les géants des serveurs, mais estime que son offre peut intéresser les clients qui utilisent déjà ses solutions de stockage et souhaitent lui confier un rôle plus important dans l'automatisation de leurs datacenters. De quoi continuer à alimenter la croissance pour les trimestres à venir...

Convergence prévue des systèmes de stockage en une famille unique

Une seconde convergence sur laquelle le constructeur reste pour l'instant plus discret (voir diapositive ci-dessous) est celle de ses sytsèmes de stockage. Comme le révélait récemment notre confrère Chris Mellor, du Register, Hitachi travaille au développement d'une plate-forme unique destinée à succèder aux actuels VSP et AMS.

hitachi nextgen storage small

Si l'échelle est respectée sur la diapositive ci-dessus, le constructeur devrait proposer dans le courant 2012 une nouvelle architecture modulaire basée sur des contrôleurs redondants x86 qui succédera, tout d'abord, aux baies AMS. Cette architecture sera ensuite déclinée en mode multi-noeuds pour produitre un système de stockage d'entreprise en mode scale-out destiné à succéder aux baies haut de gamme VSP.

Au passage on notera l'élimination progressive de tout recours à des ASIC dans la roadmap Hitachi, un travail aussi en cours chez EMC (dont le VMAX embarque encore un ASIC). A plus long terme, le constructeur ne proposera plus qu'une architecture unique à même de fournir à la fois des services de stockage en mode bloc et en mode fichiers.

A lire aussi sur LeMagIT :

Reportage : Hitachi entend s'appuyer sur HDS pour son développement international

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close