Dell articule une vision cohérente et pragmatique du cloud

Dans le brouhaha fumeux qui entoure souvent les annonces de stratégies Cloud, l'exercice auquel s'est livré Dell lors de l'annonce de ses offres dédiées à San Francisco fait figure d'expérience rafraîchissante. Le constructeur a en effet présenté un ensemble d'offres cohérentes mariant matériels et logiciels, pour permettre aux entreprises de bâtir leurs nuages privés. Les premières solutions devraient être disponibles à partir du mois d'avril

C'est suffisamment rare pour être souligné : Dell vient enfin de présenter une vision cohérente du cloud, loin des amalgames fumeux ou des "visions" souvent mises en avant par ses concurrents. Forrest Norrod, le vice-président et directeur général en charge des plates-formes serveurs de Dell, explique que l'intention du constructeur est de proposer des solutions préconfigurées alliant matériel et logiciels pour aider les entreprises, FAI, opérateurs télécoms, hébergeurs et sociétés Internet à assembler leurs propres clouds. Pour mettre en œuvre sa stratégie baptisée E3 (pour Efficient entreprise environment), Dell entend s'appuyer sur l'expertise acquise par sa division DCS (Data Center Solutions), qui fournit les briques technologiques utilisées par quelques uns des grands noms de l'Internet dont Microsoft ou FaceBook pour assembler leurs propres clouds. Ainsi que sur les nouvelles capacités d'intégration issues du rachat de la SSII américaine Perot Systems.

Un cloud virtualisé avec Canonical

Pragmatique, Forrest Norrod note toutefois que les besoins de ses clients sont aujourd'hui encore très différents. Les entreprises, explique-t-il, ont un patrimoine applicatif qui n'a pas été conçu et développé pour tirer parti d'une infrastructure en nuage. Il est donc nécessaire de recourir à une couche d'abstraction pour déployer ces applications dans un cloud interne. La technologie pour ce faire est la virtualisation. Dell intègre déjà pour ses clients des solutions à base de VMware ESX, de XenServer ou d'Hyper-V, mais n'entend pas se limiter à cette offre traditionnelle. En fait, comme l'indique Norrod, la plupart des implémentations de cloud sur Internet sont basées sur des déclinaisons libres de Xen chapeautées par une couche d'administration en général développée sur mesure. Dell entend proposer aux entreprises leur équivalent, en intégrant pour celles qui le souhaitent la plate-forme cloud de Canonical basée sur Ubuntu, Xen et sur la solution de cloud d'Eucalyptus. Cette offre devrait être disponible dans le courant de l'été.

Une plate-forme Paas prête à l'emploi en partenariat avec Joyent

Pour les entreprises ayant une aproche plus "révolutionnaire" et souhaitant déployer en interne des applications optimisées pour le Cloud, Dell mise en revanche sur une toute autre approche. Dans le cadre d'un partenariat avec le spécialiste du cloud Joyent, le constructeur propose à ses clients une plate-forme Paas (Platform as a service) prête à l'emploi pour exécuter à large échelle des applications web écrites dans des langages tels que Ruby on Rails, PHP, Python et Java. La solution de Joyent s'appuie sur OpenSolaris et sur quelques composants d'infrastructure clés comme Apache, MySQL, PHP, Ruby et Java. Elle permet aussi le déploiement de packages applicatifs spécifiques. Jusqu'alors, elle n'était proposé par Joyent que sur son propre cloud sur Internet. Grâce à l'alliance avec Dell, les entreprises qui le souhaitent pourront désormais la déployer sous la forme d'un cloud privé. L'offre de nuage Dell à base de Joyent devrait entrer en bêta auprès de quelques clients en avril.

Des solutions analytiques et de stockage de contenu en cluster

Aux côtés de ces solutions horizontales, Dell entend aussi proposer quelques solutions verticales en cloud, notamment les plates-formes analytiques de GreenPlum et Aster Data. Les deux sociétés ont en commun l'usage de MapReduce (framework de Google) pour la mise en œuvre de solutions de datawarehouse et de datamining à très grande échelle. Dell a également signé avec Caringo pour utiliser sa plate-forme CAStor dans sa propre solution d'archivage de contenus en cluster, le DX6000. Ce système aura notamment pour mission de concurrencer des plates-formes comme le HCAP chez Hitachi DataSystems ou le Centerra chez EMC. Pour la petite histoire, l'un des fondateurs de Caringo n'est autre que Paul Carpentier, l'un des fondateurs de FilePool, la start-up belge acquise par EMC et dont la technologie a donné naissance au Centerra.

Notons pour terminer que Microsoft était aussi présent lors de l'événement organisé par Dell pour discuter de cloud, mais qu'aucune annonce n'a été faite entre les deux sociétés. Il est vrai que la solution de cloud de l'éditeur de Redmond n'est pas encore proposée sous la forme d'un package logiciel pour l'assemblage de nuages privés. Mais Microsoft devrait en dire plus sur cet aspect lors de l'ouverture du prochain Microsoft Management Summit (qui se tient en avril). Gageons qu'Azure pour les cloud privés rejoindra alors le catalogue des solutions de Dell.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close