Résultats : Amélioration pour HP et Dell mais ce dernier paraît plus mal en point

Les derniers mois ont été meilleurs pour HP et Dell mais ce dernier sort mal en point de cette année de crise. Pour le Texan tous les segments ont été touchés. En quelques années il est passé d’un éphémère leadership sur le marché des PC à une triste troisième place. De son côté, HP progresse mais les services – renforcés par EDS – sont sur le reculoir, tandis que les serveurs et machines personnelles tirent la reprise du groupe.

L’année 2009 s’est plutôt mieux terminée qu’elle n’avait commencé pour Dell et HP. Le Texan – qui s’est vu déposséder par Acer de la seconde place au classement des constructeurs de PC – vient d’achever fin janvier un ultime trimestre avec un chiffre d’affaires en hausse de 11% à 14,9 milliards de dollars. De quoi lui redonner quelques couleurs, mais pas de quoi compenser une année éxécrable qui s'achève sur un chiffre d'affaires en recul de 13% à 52,902 milliards de dollars. Autant dire l’un des pires exercice du groupe en variations et surtout une humiliation. Si fier d'avoir franchi la barre des 60 milliards de dollars de CA lors de son exercice 2009, voici que Dell se retrouve désormais plus proche des 50 milliards. Reste tout de même la capacité à générer des bénéfices avec un résultat net de 1,433 milliard de dollars, en fort recul de 42%.

Dell en berne à tous les étages

En terme de lignes de produits, rien n’a vraiment permis au constructeur de surnager. Seuls les services – qui ne représentent que 11% des revenus sur 2009 (+2 points) – progressent de 5%. Ailleurs, c’est la Bérézina avec un recul de 25% sur les PC (12,9 milliards de dollars de CA, 25% du total) ; de 18% sur le stockage (2,2 milliards de dollars, 4% du total) ; de 11% sur les portables (16,6 milliards de dollars, 31% du total) ; de 10% sur le logiciel (9,5 milliards de dollars, 18% du total) et de 7% sur les serveurs (6 milliards de dollars, 11% du total).
La faute aux grandes entreprises qui ont fortement réduit leur dépense entraînant une chute de 21% des ventes de Dell sur ces comptes. Clés dans l’économie du constructeur, elles ne représentent plus que 27% de son activité, en recul de 3 points. Du coup, les autres types de comptes également en baisse voient leur part s’accroitre avec respectivement 27%, 23% et 23% de l’activité du texan en 2009 pour le secteur public, les PME et le grand public.
Dell estime cependant que le pire est passé et se dit confiant dans la reprise quoique extrêmement prudent.

HP respire… grâce à ses serveurs

Du côté de HP, les résultats annuels 2009 sont connus de longues dates, le californien étant en année fiscale décalée. Le numéro un mondial des ventes de PC vient cependant de publier ses comptes pour son 1er trimestre fiscal 2010 : son chiffre d’affaires bondit de 8,2% pour atteindre 31,18 milliards de dollars. Celui qui veut désormais concurrencer IBM et son approche globale profite de l’intégration des chiffres d’EDS pour voir les services devenir sa principale activité auprès des entreprises avec 8,651 milliards de dollars de CA sur trois mois. Ce segment est cependant en léger recul sur un an tandis que côté serveurs et systèmes de stockage la reprise est réelle avec 4,4 milliards de dollars de CA, en hausse de 13% par rapport au début d’exercice 2009. Côté logiciel, aucun changement sur un an avec un chiffre d’affaires de 878 millions de dollars. Au total, le business entreprise progresse légèrement. Mais c’est surtout sur le segment des ordinateurs personnels – PC ou portable – que s'appuie la croissance du Californien : les ventes de ces derniers ont progressé de plus de 20% sur un an pour atteindre 10,6 milliards de dollars. Le segment impression et imagerie repart également à la hausse avec 6,2 milliards de dollars de revenus trimestriels (+3 ,3%).
Conséquence : des marges en croissance et un résultat net 2,3 milliards de dollars (+25%). Seul bémol, selon Mark Hurd – patron du groupe – le marché professionnel européen ne devrait pas reprendre de sitôt. Selon HP, c’est même celui qui s’est le plus détérioré du fait de la crise.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close