Marché des serveurs : IBM et HP chutent, Dell progresse sur un marché en berne

HP et IBM se partagent le place de n°1 du secteur au deuxième trimestre, malgré une chute de leurs ventes. Dell, seul constructeur en croissance sur la période, atteint un taux de pénétration record. Globalement, le marché plonge de 4,8%.

Sur un marché mondial des serveurs en berne, seul Dell parvient à afficher une courbe à la hausse, selon les derniers chiffres du cabinet d’étude IDC. Au 2ème trimestre 2012, les ventes de serveurs, toutes catégories confondues, ont plongé de 4,8% pour atteindre les 12,6 milliards de dollars. Surtout, note IDC, le marché subit son 3e trimestre à la baisse, affecté par une demande peu soutenue de la part des entreprises. Le cabinet évoque notamment un important de cycle de rafraichissement des parcs serveurs les années précédentes pour expliquer la tendance à la baisse en valeur. Pire, le marché au second trimestre a enregistré sa première baisse de régime en volume depuis le 3e trimestre 2009. Sur la période, il ne se serait écoulé que 2 millions d’unités, en baisse de 3,6% d’une année sur l’autre. Outre cette période de transition, la crise et la climat économique qualifié «d’incertain» par IDC a également affaibli la demande.

Au second trimestre, seul Dell parvient à faire progresser ses ventes. Troisième du marché, le Texan progresse de 5,9 % à 2,02 milliards de dollars. On se rappelle en effet que les performances de Dell sur ce terrain lors de la publication des résultats de son second trimestre. Seules les activités serveurs et réseaux étaient parvenues à afficher une hausse (+14%). Ce trimestre, Dell affiche 16% de parts de marché, la meilleure pénétration jamais atteinte par le texan commente encore IDC.

HP et IBM se partagent cependant toujours les premiers rangs du marché, selon les calculs d'IDC, tout en voyant leurs ventes chuter respectivement de 5% et de 8,2% (pour 29,6% et 29,2% de parts de marché). Ventes étales de Proliant et baisse des gammes Integrity pour le premier, et faible demande en System x, Power Systems, et System z (mainframes) pour le second.

Oracle, en chute -20,1% sur l'ex-gamme Sun, se classe 4e (752 millions de dollars, 6% de pars de marché) et Fujitsu, 5e, plonge de 42,1% sur la période (489 millions de dollars, 3,9% de parts de marché).

Côté segmentation, les serveurs d’entrée de gamme ont enregistré la plus faible baisse note IDC avec -2,5% d’une année sur l’autre. En revanche, le milieu de gamme chute de 11,2 contre une baisse de 7,6% pour le haut de gamme.

Unix chute de 20,3%

Sans surprise donc, le marché x86 évite la chute plus forte de l'ensemble. Ce segment progresse de 3,5% en valeur, à 8,7 milliards de dollars. Bien qu’enregistrant une baisse en volume de 0,6% - le premier recul depuis le 3e trimestre 2009, ajoute IDC. HP contrôle ce segment avec 36,4% du marché, suivi par Dell (23,1%) et IBM (14,3%).

Le marché des non x86 fléchit quant à lui de 19,4% en valeur, à 3,9 milliards de dollars pour un 4e trimestre consécutif à la baisse. Ce segment compte pour 30,6% du marché.

Toujours en suivant cette tendance baissière, les systèmes Unix plongent de 20,3% à 2,3 milliards de dollars. Un marché entre «plusieurs cycles de renouvellement, toujours impacté par la consolidation et par la migration vers d’autres plates-formes», souligne IDC. Toutefois, petite lueur d’optimisme, le cabinet s’attend à ce que «le marché Unix se stabilise d’ici quelques années, pour rester un segment de marché réduit et spécialisé».

Enfin, les serveurs Blade quant à eux, ont tous les indicateurs au vert. Les ventes de lames affichent une croissance solide, avec une hausse de revenus de 6,3% d’une année sur l’autre et des ventes en progression de 4,1%. Avec des revenus de l’ordre de 2,1 milliards de dollars, ils comptent pour 16,9% du marché. Un record, pour IDC. HP reste le n°1 du segment avec 51,5% de parts de marché, devant IBM à 15,9% du marché. Suivent Cisco et Dell avec respectivement 13,8% et 8,1% de parts de marché (en valeur).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close