IBM : Virginia Rometty donne du poids aux pays émergents

La nouvelle Pdg d’IBM, Virginia Rometty, a décidé de renforcer certains postes clés dans l’éco-système de Big Blue. Une façon pour elle de sceller dans le marbre ses nouvelles positions, devenues effectives ce 1er janvier.

Ce premier fait d’armes de Rometty, nommée en octobre dernier, soulignent nos confères de Bloomberg, vient renforcer les activités du groupe liées aux pays émergents. Une zone géographique clé pour IBM dont la croissance à deux chiffres alimente fortement les revenus du groupe. Au troisième trimestre, les revenus générés par les pays émergents ont progressé de 19% et comptaient pour 23% du CA total d’IBM. Les BRIC - Brésil, Russie, Inde, Chine - ont quant à eux progressé de 17% - dans cette même catégorie.

Le rôle de l'Inde, dans la stratégie d'IBM, illustre bien cette tendance. Le groupe y tient la première place du marché IT local, avec près de 12 % de part de marché - estimé à 9,5 Md$. Avec une certaine avance sur un premier concurrent régional, Wipro, pour qui Big Blue est devenu la cible à atteindre - et dépasser. IBM a ainsi récemment ouvert quatre représentations locales dans différentes région du pays, pour en porter le nombre total à 19. D'ici 2013, IBM entend être présent dans 40 villes indiennes. Dans l'externalisation des processus métiers, IBM mise sur sa filiale Daksh, acquise en 2004, et qui lui permet de figurer dans le top 10 des prestataires de BPO du marché domestique indien. Le groupe, qui a récemment présenté des applications de travail collaboratif pour tablettes et smartphones, dans le sous-continent, soutient en outre financièrement la commercialisation de ses offres et de ses produits auprès des PME locales, avec des solutions de financement à taux zéro. 

Miser sur les pays émergents

C'est une stratégie de fond que déroule IBM, quitte à s'attirer régulièrement les foudres des syndicats, à commencer Alliance@IBM qui fustige la réduction des effectifs de Big Blue aux Etats-Unis.

Ainsi, Bruno Di Leo, l’actuel directeur général de la division Growth Markets qui a su muscler les activités du groupe dans les BRIC notamment, monte prendre les rênes des activités mondiales des ventes de la distribution. Il est alors nommé senior vice président Sales and Distribution. James Bramante, qui dirigeait les opérations du groupe pour l’Europe du Sud, le remplace à la tête de la division Growth Markets mais au sein d’un poste de vice président. Entrant au comité exécutif d’IBM. Il sera basé à Shanghai. Symbole du poids que représente la région Asie/Pacifique dans l’éco-système IBM. Le groupe a d'ailleurs annoncé, mi-décembre, disposer d'une part de 18,2 % du marché des services d'infrastructure de la région, au premier semestre 2011, soit 8 points de mieux que son premier concurrent, selon des chiffres IDC. Et une part de 11,9 % du marché régional des services informatiques, deux fois plus que son premier concurrent. 

Autre changement dans l’état major : Bridget Van Kralingen est nommé vice président de la division Global Business Services en remplacement de Frank Kern, parti à la retraite. Elle occupait auparavant le poste de directrice générale des ventes et de la distribution d’IBM pour l’Amérique du Nord.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close