Le procès antitrust de Novell contre Microsoft tourne en eau de boudin

Les jurés du procès antitrust opposant Novell à Microsoft au sujet de Wordperfect n'ont pas réussi à s'entendre sur un verdict, un juré refusant de se rallier à l'opinion des autres jurés en faveur de Novell. Après deux jours de délibérations, le juge se voit donc contraint de mettre un terme au procès. Novell milite pour un nouveau jugement, tandis que Microsoft demande tout simplement l'abandon des poursuites.

Le procès antitrust opposant Novell à Microsoft depuis 2004 vient de se terminer en tête à queue pour Novell, le jury populaire ayant été incapable de s'entrendre sur une décision.

Il y a 7 ans, Novell avait entamé des poursuites contre Microsoft accusant le géant d'avoir trompé WordPerfect lors du lancement de Windows 95 en retirant volontairement, et à la dernière minute, des API critiques de son nouvel OS. Ces API avaient été utilisées pour le développement de la version Windows 95 du traitement de texte phare de Novell et leur retrait avait à l'époque considérablement retardé l'arrivée de Wordperfect sur Windows 95. Un retard qui selon Novell avait bénéficié à son concurrent Microsoft Word.

Wordperfect qui, avant le lancement de Windows 95, contrôlait plus de la moitié du marché des traitements de texte dans le monde, n'en contrôlait que moins de 10% dix ans plus tard. Pour mémoire, Novell indique avoir attendu près de 10 ans pour porter plainte de façon à laisser le champ libre aux procureurs fédéraux dans leurs poursuites antitrust contre Microsoft. L'éditeur estime à près de 1,2 Md$ le préjudice lié à la décision "technique" de Microsoft (lors de son témoignage au procès, Bill Gates a indiqué que la décision avait été prise pour assurer la "stabilité" de l'OS et qu'il ne savait pas qu'elle affecterait les développements de WordPerfect).


Le jury incapable de s'entendre sur un verdict

Deux jours après s'être retiré pour délibérer, le jury a dû se rendre à l'évidence qu'il ne pourrait s'entendre sur un verdict, l'un des jurés refusant obstinément de se ralier à l'opinion des autres jurés favorables à Novell.

Novell se voit donc contraint de demander au juge un nouveau procès avec un autre jury, tandis que Microsoft devrait se saisir du blocage pour demander la fin des poursuites. Microsoft a toujours indiqué que, pour lui, Novell mène une bataille illégitime et qu'il a simplement perdu ses parts de marché du fait de son retard à porter WordPerfect sous Windows et du fait de la supériorité de Word.

Novell est désormais une filiale d'Attachmate et dispose d'une alliance avec Microsoft, mais le montant des gains que pourrait entrainer le procès fait que malgré ces nouvelles relations, la firme ne semble pas avoir l'intention d'abandonner ses poursuites. Comme le disent les Américains, "business is business"...

En savoir plus sur LeMagIT

• Revue de presse antitrust du 25 mars 2008

En savoir plus sur le web

• Le verbatim de la plainte de Novell

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close