ShareFile, un iCloud pour les entreprises, selon Citrix

L'iCloud pour les entreprises. C’est ainsi que Mark Templeton, patron de Citrix, présente l’intégration de ShareFile, récemment racheté par l’éditeur, au sein de ses solutions de travail collaboratif et à distance. Une approche dite de «Follow-Me Data» qui promet d’être efficace et transparente, tout en intégrant des fonctions d’administration et d’effacement à distance.

Citrix n’aura pas trainé. L’éditeur a en effet annoncé le rachat de ShareFile mi-octobre. La société développait un service de stockage et de synchronisation de données dans le nuage. Cette opération était pressentie comme devant permettre au spécialiste de la virtualisation et de l'infrastructure Cloud de se positionner sur le segment des services tels que Dropbox, par exemple, ou encore l'iCloud d'Apple, dont l'ouverture a été officialisée à la même période. Mais avec une orientation plus professionnelle, toutefois. Dans un communiqué, le groupe parlait quant à lui de "Cloud personnel", un marché de plusieurs milliards de dollars, expliquait-il alors.

p1100137En fait, Citrix entend faire de ShareFile plus qu’un produit : l'ossature de base d’une architecture appelée «Follow-Me Data» visant à assurer l’utilisateur d’un accès permanent à ses données, en toute transparence, sur son poste de travail comme au travers de son client logiciel Citrix Receiver ou de sa solution de travail collaboratif GoToMeeting. Dans ce contexte, ShareFile se veut, selon les propres termes de Mark Templeton, «l’iCloud de l’entreprise» : il doit intégrer des fonctions de recherche, de partage, d’envoi, de chiffrement, d’authentification, d’effacement à distance et de gestion des règles de sécurité. Le tout pouvant être déployé en interne, ou exploitable en mode SaaS pour les PME. Citrix prévoit même de proposer des API pour l’intégration de produits tiers. GoToMeeting et Receiver seront les premiers à s’appuyer sur ces API. La solution de travail collaboratif de Citrix intègrera ShareFile dans le courant du premier semestre prochain, au travers d’une fonction nommée Workspaces et permettant des échanges entre collègues, autour des fichiers. 

Avec Receiver, l’objectif sera de permettre le travail à distance sur des documents, à partir de n’importe quel terminal. Sur le salon Synergy, qui se déroulait la semaine dernière à Barcelone, Citrix a fait la démonstration de la solution, avec un iPad, montrant au passage qu’il importe peu que des applications compatibles avec les documents soient installées sur le terminal utilisé pour y accéder : avec Receiver, les documents sont ouverts dans l’application compatible installée sur le poste de travail distant. Citrix propose déjà d'accéder à une préversion de Receiver avec ShareFile.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close