Avec Pillar Data Systems, Oracle se met à la hauteur de Dell et HP

Oracle a annoncé le rachat de Pillar Data Systems et de ses baies de stockage Axiom pour compléter son offre et enrayer la chute de ses ventes sur le secteur. Largement financée par Larry Ellison, Pillar devrait permettre à Oracle de batailler avec les baies VNX d'EMC, les FAS de Netapp, les baies 3Par d'HP et avec les baies Compellent Storage Center de Dell.

Avec 9 mois de décalage sur HP et Dell, Oracle se relance dans la bataille du stockage SAN milieu de gamme. La firme de Redwood Shores a annoncé hier le rachat de Pillar Data Systems une société fondée en 2001 par Mike Workman et dont la particularité est d'être financée par Larry Ellison (il détient 80 % du capital), le sémillant patron d'Oracle.??L'acquisition se fera au travers d'un montage original qui ne prévoit aucun paiement immédiat de la part d'Oracle. Ce dernier ne versera du cash aux actionnaires de Pillar qu'à partir de 2014, et encore à la condition expresse que les activités de la société dépassent ses pertes entre 2011 et 2014. Un arrangement particulier qui, on le comprend, doit atténuer toute idée de conflit d'intérêt pour le président d'Oracle et aussi principal actionnaire de Pillar.

Pillar Data Systems est notamment connu pour ses baies de stockage SAN milieu de gamme pour x86 (Axiom), qui sont des concurrentes directes des VNX d'EMC ou encore des Compellent Storage Center chez Dell et autres baies 3Par chez HP. Les baies Axiom sont des baies modulaires bâties autour de deux composants principaux : les contrôleurs Slammers qui gèrent les entrées/sorties vers les serveurs et les tiroirs de stockage Brick proposés en version Flash, Fibre Channel et SATA. À ces deux composants principaux s'ajoute éventuellement une brique NAS qui fait des baies Pillar des baies unifiées capables à la fois de proposer des services en mode bloc (FC et iSCSI) et en mode fichiers.

Les baies Pillar n'ont rien à envier à leurs concurrentes en matière de fonctionnalités avec notamment le support du thin provisionning, des fonctions de réplication avancées et surtout une gestion fine de la qualité de service. Elles embarquent aussi des fonctions avancées de tiering automatique de données, qui positionnent automatiquement les données sur la bonne classe de disque en fonction du type de services et de contraintes applicatives.


Pillar Data Systems revendique aujourd'hui près de 600 clients dans le monde, dont une partie non négligeable en Europe, où les ventes ont régulièrement progressé au cours des dernières années.

Une offre qui viendra épauler les appliances de stockage ZFS Storage

En mettant la main sur Pillar, Oracle entend compléter son offre de stockage, qui souffrait d'un manque évident sur le milieu haut de gamme depuis la rupture avec Hitachi. Le portefeuille stockage d'Oracle se limitait en effet jusqu'alors aux systèmes ZFS Storage développés par Sun autour de ZFS et aux baies d'entrée-milieu de gamme StorageTek (provenant d'un accord OEM avec Engenio, récemment acquis par NetApp).


Pillar de son côté devrait bénéficier de la puissance commerciale d'Oracle qui pourrait lui permettre de percer dans nombre de comptes pour lesquels la petite taille de la société était jusqu'alors un obstacle. Le rachat devrait aussi rassurer des clients souvent séduits par les performances et les capacités des baies Pillar mais aussi inquiets du devenir de la société. En fait, comme Compellent avec Dell, Pillar voit certainement en Oracle la puissance commerciale qui lui a fait défaut jusqu'alors. En septembre 2010, Mike Workman, interrogé par LeMagIT, avait expliqué être "ouvert à toute proposition". À l’époque des rumeurs citaient Oracle comme potentiellement intéressé. La boucle est désormais bouclée

A lire aussi sur LeMagIT :

A Orlando, Dell affiche ses ambitions dans le stockage

Tom Joyce, HP : « nous voyons 3Par comme l’architecture de stockage du futur »

EMC va combiner les Clariion et Celerra en une plate-forme unique

NetApp refond son offre de baies de stockage de milieu et de haut de gamme

Jeff Bonwick, Sun Fellow, père de ZFS : « nous voulons appliquer au stockage le modèle des serveurs x86 »  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close