Conquête des services Cloud : VMware embraye sur Digital Fuel

Après SlideRocket, VMware se paie Digital Fuel, un spécialiste de la planification budgétaire et de l’évaluation des coûts en mode Saas. Accentuant ainsi sa présence sur le segment des services Cloud, après celui de l’infrastructure. Pour l’éditeur, il s’agit également de résoudre une des problématiques clés du Cloud : la refacturation des services Cloud aux métiers.

Et un pas de plus dans les services Cloud. VMware, que l’on associe généralement aux offres d’infrastructure cloud, a décidé une nouvelle fois de se tourner vers le segment des offres de services Saas et annonce le rachat de Digital Fuel pour un montant non communiqué. La transaction devrait être finalisée en juillet 2011.

Digital Fuel est un spécialiste de la gestion financière en mode Saas, dont la plate-forme est orientée vers la planification budgétaire, l’évaluation de coûts IT, la refacturation aux métiers ainsi que vers le reporting. En gros, les modules de Digital Fuel permettent de calculer les coûts d’usage des ressources Cloud (infrastructure et applications), de les relier par exemple aux performances et au SLA (plutôt qu’à la consommation CPU ou transferts de données), et de proposer des méthodes de refacturation aux différentes lignes métiers d’une entreprise. Une couche analytique permet également une vue centralisée des coûts, pour plus de transparence quant à la répartition financière. Le tout dans des environnements de cloud privés, hybrides ou encore on-premise. Notons par ailleurs que VMware commercialise vCenter Chargeback, qu’il présente sur son site comme permettant “de personnaliser les modèles de coûts en fonction des processus et règles de différentes entreprises”. Aucune information n’est communiquée quant à un éventuel rapprochement des technologies.

Digital Fuel adresse ainsi une problématique clé dans le Cloud Computing : celle de la refacturation aux départements métiers. Les plus grands outsourceurs font d’ailleurs partie de sa clientèle : IBM, Atos Origin, Steria, Capgemini, CSC, Wipro, par exemple.

Outre un apport technologique, cette acquisition permet également à VMware de se positionner un peu plus en concurrence face à CA ou encore BMC, spécialistes de la gestion de systèmes, qui ont dans leur portefeuille des solutions permettant d’assurer la transparence des coûts.

Rappelons également que ce rachat de Digital Fuel s’inscrit dans la stratégie de montée en puissance de l’éditeur sur le segment des services Cloud, sortant de son secteur initial, l’infrastructure et la virtualisation. Fin avril, VMware avait déjà annonçé le rachat de SlideRocket, un outil de présentation Saas.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close