Eric Besson : 20 M€ pour développer les usages du sans-contact mobile NFC

Le ministre de l’Industrie Eric Besson a lancé un appel à projets de 20 millions d’euros pour encourager le développement et le déploiement de services mobiles sans-contact reposant sur NFC dans les grandes villes en France. Quelque 20 à 30 projets seront ainsi sélectionnés pour développer les usages dans les transports, les services publics et la gestion de l’information.

Alors qu’outre-Atlantique, les premières applications véritables du sans-contact mobile, dans le secteur du paiement, se concrétisent, sous l’impulsion de Google et son service Google Wallet, le gouvernement français vient quant à lui de lancer un appel à projets lié au « déploiement de services mobiles sans contact NFC ».
Dans le cadre de cet appel, quelque 20 millions d’euros seront attribués à des projets NFC liés au développement des nouveaux usages, comme l’indique le cahier des charges de l’appel.

Il y est également expliqué que l’objectif est “de soutenir les projets de développement et de déploiement collaboratifs de services mobiles sans contact par les collectivités territoriales dans le contexte plus large de la « ville numérique », tout en contribuant “à l’amélioration des services aux usagers, à l’amélioration des conditions de travail des personnels des collectivités, au développement des compétences des acteurs industriels et des collectivités territoriales et au soutien du développement économique de la filière du sans contact mobile”. Autre objectif mis en avant  : “dépasser la logique de pilotes locaux successifs et d’entrer dans une logique de déploiement national, voire international.” Ce dernier point est crucial car, alors que la France dispose d’un important vivier de compétences et d’une avance technologique sur le terrain du sans contact mobile NFC, seuls quelques pilotes ont émergé pour donner la parole aux véritables usages.

En janvier dernier, Eric Besson décidait d’étendre le succès récolté par le très célèbre projet de Nice “Ville sans contact”, à huit autres grandes agglomérations qui s’étaient portées volontaires. Huit projets pilotes seront ainsi démarrés dans les villes de Bordeaux (en coordination avec Pessac), Lille, Marseille, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse et bien sûr Nice et Caen (en coordination avec le département de La Manche). Avec pour objectif de donner un coup de fouet à un déploiement national du sans-contact mobile, par la voie des usages - aujourd’hui l'une des briques manquantes dans le puzzle des services mobiles NFC, comme nous l’avait laissé entendre le pôle de compétitivité TES (Transaction Electronique Sécurisé) de Caen.

“Cet appel à projets [publié au Journal Officiel vendredi 27 mai, NDLR] vise à franchir une étape décisive dans le déploiement de services mobiles sans contacts NFC portés par de grandes agglomérations. Il est ouvert jusqu’au 14 octobre”, a par ailleurs rappelé Eric Besson, ministre de l’Industrie et de l’Economie numérique, à l’occasion des assises 2011 de la RFID qui se sont tenues ce 31 mai à Valence.

Les projets devront alors porter sur le déploiement et / ou le développement de services sans-contact NFC dans les domaines du transport (rechargement de cartes sans contact par le mobile, stationnement, vélo-partage, par exemple), des services publics (accès aux bâtiments publics et gestion des plannings des agents des collectivités, …) et de l’information (information contextualisée en fonction du lieu et du moment, parcours touristique..).

Egalement sur LeMagIT :

Paiement mobile NFC : les modèles économiques encore à l’épreuve

Sans contact NFC : les modèles économiques commencent à émerger

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close