SuseCon 2014 : dans le giron de Micro Focus, Suse reste intact

Lors de l’édition 2014 de SuseCon, le patron de Micro Focus est monté sur scène aux côtés de Nils Brauckmann, Pdg de Suse, pour évoquer le rapprochement entre les deux entités.

« Une bonne nouvelle pour les partenaires et le business. » C’est ainsi que Nils Brauckmann, le Pdg de Suse, a tenu à présenter à ses partenaires et clients présents à la SuseCon2014 la fusion entre AttachMate (Suse en est une filiale indépendante) et le spécialiste du mainframe et Cobol, Micro Focus. Une opération annoncée en septembre, qui comme un hasard du calendrier a reçu quelque jours avant le début de cette conférence, le dernier feu vert des autorités compétentes.

C’est donc sous un nouveau pavillon que se présente Suse ce jour. Nouveau pavillon, mais état d’esprit de Suse intact, nous a rappelé Nils Brauckmann. « Nous allons continuer d’opérer comme nous le faisions par le passé. La marque va rester intacte. » Pas question donc de remettre en question l’héritage de l'éditeur qui a fêté ses 20 ans, « Micro Focus est intéressé à investir dans notre croissance, a t-il ajouté.

Ce qu’a d’ailleurs pu confirmer Kevin Loosemore, le Pdg de Micro Focus venu présenter le rachat devant l'écosystème Suse présent pour l’occasion. Il a rappelé qu’il existait évidemment des synergies entre la mission de modernisation des systèmes Legacy qu’est la sienne et les outils Linux de Suse. Comme celle de porter les systèmes Cobol des entreprises vers des environnements IT plus modernes, dont l’un des socles privilégiés est justement Linux….Un point déjà soulevé par l’Observatoire du Cobol réalisé par Micro Focus.

 

Kevin Loosemore, entouré de Nils Brauckmann (à gauche) et Michael Miller (à droite), vice-président Global Alliance et marketing chez Suse.

« 9 000 de nos clients ont d’anciennes versions d’Unix. Suse est une grande opportunité pour faire avancer les choses », a-t-il également souligné, précisant que Suse était une grande communauté, mais que  la marque n’avait pas « la visibilité qu’elle méritait ».

Des synergies auprès des ISV

Dans un entretien avec LeMagIT, le patron de Suse a précisé quels étaient les points de synergies entre les deux éditeurs. Si avec le rachat, Suse s’inscrit bel et bien dan le continuité, Nils Brauckmann y voit également des bénéfices. : « le nouveau groupe est une entreprise plus importante [qu’AttachMate, NDLR]. Vous vous adressez à davantage de clients et la présence et la portée mondiale est également plus étendue qu’avant. »

Il pointe également du doigt la notion d’échelle. « Une notion qui compte dans le logiciel, car elle rime avec efficacité », explique-t-il. « Cette échelle va permettre d’améliorer notre capacité à  exécuter notre stratégie», précise-t-il. Micro Focus est notamment bien implanté au Royaume-Uni, mais également au Japon - ce qui représente un marché sur lequel se positionner pour Suse.

Les ISV, avec lequels Micro Focus a des relations étroites, devraient également contribuer à faire progresser l’écosystème de Suse. « Micro Focus a de bonnes relations avec les ISV, car ils développent des outils de testing. Micro Focus est très actif dans la modernisation de datacenters. Il s’agit de migrer les applications Cobol vers des environnements de développements plus modernes, comme déployer des nouvelles méthodes de testing sur  plate-forme x86, et x86 fonctionne sur Linux. Il s’agit donc de convaincre les entreprises que Suse Linux Enterprise Server est la cible idéale pour cela. […] Ces relations avec les ISV devraient aussi profiter à Suse Cloud », ajoute encore Nils Brauckmann.

+27% de commandes

« Suse se trouve dans une position idéale pour poursuivre sa croissance. Une croissance aujourd’hui plus rapide que celle du marché, avec une progression de 27% des commandes », résume Nils Brauckmann. Les revenus ont quant à eux progressé de 16% au premier semestre. Sur les 6 premiers mois de l’année, les nouveaux contrats ont cru de 47%.

Selon lui, la croissance est principalement tirée par les ventes d’Enterprise Linux et de ses add-ons. Les ventes de systèmes Linux pour SAP ont également fait un bond. Suse Manager, quant à lui, est le produit à la croissance la plus rapide. Suse Cloud, la distribution OpenStack du groupe, accélère mais cela prend plus de temps que prévu, explique enfin le Pdg.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close