Cisco acquiert Tandberg pour 3 Md$ et s’étend encore dans la vidéoconférence

Après Webex dans l’entrée de gamme, Cisco ajoute une couche supplémentaire à son offre de vidéoconférence en mettant la main pour près de 3 milliards de dollars sur le Norvégien Tandberg, l’un des gros du secteur, en pleine croissance et particulièrement présent en Europe. L’équipementier réseau californien fait d’une pierre deux coups en contrôlant l’un des principaux partenaires de HP sur ce segment porteur.

L’un des maîtres de la croissance externe a encore frappé. Cisco, numéro un mondial des équipements réseaux, vient d’étendre un peu plus loin son emprise sur le marché de la vidéoconférence en s’offrant, pour 3 milliards de dollars, le spécialiste norvégien des prestations haut de gamme Tandberg. Le Californien en profite pour créer une vaste division baptisée TelePresence Technology Group, branche qui devrait être dirigée par Fredrik Halvorsen, patron de l’entité rachetée.

Ce rapprochement est d’autant plus nécessaire pour le groupe que Tandberg est fortement implanté en Europe avec 1 500 salariés principalement employés en Norvège et au Royaume-Uni. Surtout, les services de vidéoconférence ont le vent en poupe depuis le dernier choc pétrolier, au printemps 2008. Et Tandberg profite de la vague avec, pour son exercice 2008, une croissance de l’activité de 28 %, avec un chiffre d’affaires de 808,8 millions de dollars pour un résultat opérationnel de 176,7 millions de dollars, également en forte progression. Le Norvégien s’est positionné sur le haut de gamme avec une offre de montage de salle complète de vidéoconférence multi-sièges (avec trois écrans) pour un peu moins de 300 000 $. Un front-office qui repose sur des serveurs lames Multipoint Control Unit (MCU), commercialisés à partir de 49 000 $. 

Un partenariat en danger pour HP

Gourmands en infrastructure réseaux, les équipements Tandberg sont également un point d’entrée idéal pour les routeurs et autres commutateurs traditionnellement vendus par Cisco. Enfin, la cible apparaît d’autant plus opportune qu’un accord important lie Tandberg à… HP, l’un des principaux concurrents de Cisco, surtout depuis que ce dernier a décidé de se lancer sur le marché des serveurs. Du coup, on voit mal Cisco-Tandberg conserver une relation privilégiée avec HP Halo, l’offre d’administration de système vidéo du groupe dirigée par Mark Hurd. D’autant qu’au-delà de l’optimisation des outils de HP pour les systèmes de Tandberg, le partenariat se double depuis à peine un an d’un volet commercial, les forces de vente HP ayant la possibilité de commercialiser la totalité des offres Tandberg, tandis que le Norvégien s’est engagé à proposer Halo en priorité à ses propres clients.

En 2007, le Suédois Ericsson avait déjà tenté de mettre la main sur Tandberg, en vain. Depuis, le Norvégien ne cachait pas être à la recherche d’investisseurs et semblait depuis quelques mois s’être plutôt tourné vers des groupes financiers. C’est finalement un partenaire industriel qui emporte le morceau, à un prix supérieur de 11 % par rapport au cours de l’action. Un argument qui a sans doute convaincu le conseil d’administration du Norvégien de recommander, à l’unanimité, l’acceptation de la transaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close