XP toujours en tête dans les entreprises mais Vista et Mac OS X progressent

Classement attendu des OS de postes de travail en entreprise. Sans surprise XP s’octroie la part du lion mais Mac OS X progresse. Surtout, en dépit de l’arrivée prochaine de Windows 7, Vista gagne du terrain, porté par sa compatibilité avec le prochain opus de Microsoft. D’autant que ce dernier ne sera vraisemblablement déployé dans les grands-comptes que fin 2010 début 2011 selon Forrester.

Windows Vista vient tout juste d’atteindre la barre des 12% de part de marché des OS d’entreprises selon Forrester. Cette progression de 5 points en un an masque mal le fait que ce score reste extrêmement bas pour un système vieux de plusieurs années désormais – la distribution aux grands-comptes date de novembre 2006 . En fait, le principal concurrent de Vista aura été… Windows XP, son prédécesseur, suffisamment robuste pour résister aux assauts marketing de Microsoft qui aurait tant rêvé de le voir remplacer par Vista. XP continue de se tailler la part du lion sur les systèmes professionnel avec 86% du marché. Seul OS à résister voir à grappiller progressivement quelques parts de marché : Mac OS X, qui s’octroie 3,6% du gâteau (+1 point sur neuf mois).

Pour Forrester le mouvement vers Vista est cependant significatif et s’inscrit comme le début de la transition vers Windows 7. Microsoft a en effet promis une grande compatibilité entre les deux plates-formes et la migration vers le premier prépare à l’arrivée du second pour les quelques organisations qui n’ont pas gelé leurs dépenses sur le poste de travail. Cette transition pourrait finalement être précieuse en attendant l’adoption massive de Windows 7. Car si ce dernier devrait être lancé en grande pompe aux alentours du 22 octobre, les analystes de Forrester estiment que les grands-comptes – en proies à de sérieuses restrictions budgétaires liées à la crise – ne se précipiteront pas. Et de parier sur des déploiements au plus tôt fin 2010 ou au début 2011, soit 12 à 18 mois après la sortie officielle.

Linux – longtemps vu comme une alternative à Windows sur le poste de travail– n’en finit pas de reculer et détient péniblement 0,1% de parts de marché, selon Forrester. Plus que Windows, les problèmes technologiques, le poids des habitudes, les problèmes de migration du parc applicatif et la répugnance des entreprises à investir dans les postes de travail sont les principaux ennemis de l'OS libre sur le poste de travail en entreprise. Pour Benjamin Gray, analyste de Gartner, l’OS libre n’a plus qu’à tenter de s’imposer sur les netbooks et autres clients légers. Mais pour les distributions linux traditionnelles, la concurrence sera farouche avec, outre l'arrivée de Windows 7, l’annonce récente de l’arrivée de Google sur ce segment en 2010.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close