Crise et bonnes affaires : CA met la main sur les outils d'automatisation de datacenter de Cassatt

CA vient d'annoncer l'acquisition de certains actifs logiciels de Cassat, la start-up fondé par Bill Coleman, ex fondateur de BEA Systems. L'éditeur va notamment reprendre les outils d'automatisation de datacenter et ceux d'optimisation à base de règles développés par Cassatt. Ce dernier avait cessé ses activités en avril dernier et était au bord du dépôt de bilan.

CA a annoncé aujourd'hui l'acquisition de certains actifs de Cassatt Corporation, un éditeur d'outils d'optimisation et d'automatisation des datacenters qui a cessé ses activités en avril dernier. CA reprendra notamment les outils d'automatisation des datacenters ainsi que certains outils d'optimisation à base de règles développés par Cassatt. 

La start-up, fondée en 2003 par Bill Coleman, connu pour avoir créé BEA Systems, a développé une gamme complète d'outils d'automatisation des datacenters baptisée Active Response. Cette dernière permet de piloter un datacenter en fonction de contraintes variées (performances, objectif métier, optimisation de la consommation, sécurité...) tout en prenant en compte la nature de l'infrastructure (serveurs physiques ou virtuels). En France, Cassatt est notamment connu pour son partenariat avec Bull dans le domaine de l'administration des datacenters. Il sera intéressant de voir si cette relation survit à l'acquisition par CA.

Se développer dans l'administration de datacenters virtualisés

Chez CA, on se félicite de l'acquisition notamment parce que l'intégration des actifs de Cassatt pourrait accélérer le développement de l'éditeur sur le marché de l'administration de datacenters virtualisés, un secteur qui reste encore un point faible pour la société. Les technologies de Cassatt devraient logiquement venir s'intégrer avec celles de Spectrum et d'Unicenter. CA devrait conserver la plupart des ingénieurs et employés clés de Cassatt (environ 38 salariés), dont le directeur technique Rob Gingell et le "Chief Scientist", Steve Oberlin. Il ne semble toutefois pas que Bill Coleman, le Pdg de Cassatt, sera de la partie. En tout cas, son nom n'est pas mentionné par CA dans le communiqué qui annonce l'acquisition de certains actifs de Cassatt. 

Cassatt avait levé près de 50 M$, dont une petite partie auprès du fonds d'investissement de la CIA, In Q Tel. Mais la firme n'a jamais réussi à s'imposer et la crise a eu raison de ses efforts. Coleman avait ainsi récemment admis que la firme risquait le dépôt de bilan. Le prix de la cession des actifs de la start-up à CA n'a pas été communiqué.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close