Revue de presse : Microsoft dans le nuage / OpenXML / iPhone / Atom / Marché / CNIL

Microsoft : enfin des services dans le « software + service » (Blog Nicholas Carr) Nicholas Carr, l'homme par qui les scandales arrivent (souvenez-vous de son livre « Does IT matter ? », qui expliquait que l'informatique n'était plus un avantage compétitif), croit savoir que Microsoft prépare ses grands comptes à une annonce majeure, dans le domaine des applications hébergées.

Microsoft : enfin des services dans le « software + service » (Blog Nicholas Carr)

Nicholas Carr, l'homme par qui les scandales arrivent (souvenez-vous de son livre « Does IT matter ? », qui expliquait que l'informatique n'était plus un avantage compétitif), croit savoir que Microsoft prépare ses grands comptes à une annonce majeure, dans le domaine des applications hébergées. L'éditeur se préparerait à déplacer une partie de son offre « dans le nuage » (autrement dit sur Internet). Carr remarque que, deux ans et demi après le mémo de Gates et Ozzie alertant les équipes de Redmond sur ce grand bouleversement de l'industrie logicielle, les annonces de l'éditeur sont restées confinées à la périphérie de son offre. Alors, bientôt « the big one » ? En attendant, ce lundi, Microsoft a déjà annoncé une future offre hébergée pour Exchange Server 2007, SharePoint Server 2007 et Live Meeting. Mais réservée aux PME.

OpenXML : tout le monde a gagné... sauf l'utilisateur (InternetNews)

Après les grandes déclarations d'intention (voir notre article à ce sujet), les travaux pratiques. Et là, tout se gâte. La semaine dernière, Microsoft présentait, via le consortium Ecma, son format bureautique OpenXML devant l'ISO. Les comptes-rendus faits par les uns et les autres de ces séances de travail sont tout simplement surréalistes : les pros OpenXML parlant de « gens réellement contents » (Brian Jones de Microsoft), les antis de propositions « rejetées de façon écrasantes par les délégations ». Au-delà du récit rocambolesque de ces journées – et de comment des gens à priori intelligents peuvent parvenir à des conclusions aussi radicalement opposées -, les DSI doivent surtout s'habituer à vivre avec deux formats concurrents. Et sûrement pas pour le meilleur.

- Les blogs des pros OpenXML

Brian Jones

Jason Matusow

- Les blogs des antis

Andrew Updegrove

Charles-H Schultz

iPhone bientôt légitime pour le business ? (Infoworld)

Bien sûr, quand c'est le patron qui commande l'objet, l'IT s'exécute. Mais, en règle générale, les iPhone n'ont pour l'instant aucune raison de s'immiscer dans les entreprises. Ca pourrait changer assez vite, nous apprend Infoworld, avec la sortie du kit de développement le 6 mars. Où il apparaît que trouver une excuse pour rejeter les commandes des « technophiles » mangeurs de pommes sera de plus en plus dur.

Atom, les molécules de la mobilité (Computerworld)

Silverthorne et Diamondville s'appelleront Atom. Si les humeurs du marketing d'Intel en laisseront plus d'un de marbre, le baptême des deux processeurs pour ultra-portables ou appareils mobiles annoncent surtout une grande offensive du fondeur sur ce créneau. Et l'apparition prochaine de machines économes, légères et connectées. De quoi intéresser un DSI souhaitant équiper sa population nomade.

Marché : ralentissement mais pas effondrement (Infoworld)

La bouteille est-elle à moitié vide ou à moitié pleine ? Une nouvelle fois, un indicateur clef (le marché des semiconducteurs en 2008), calculé par un cabinet d'études faisant référence – Gartner dans le cas présent – est revu à la baisse. Les prévisions de croissance y passent de 6,2 à 3,4 %. En partie à cause de la crise. Reste que, dans cette configuration, la progression resterait supérieure à celle enregistrée pour 2007.

CNIL : à vot' bon coeur messieurs les DSI (ZDNet)

Offensive de la communication de la Commission nationale informatique et libertés, dont le président s'affiche sur ZDNet et CIO. Créée en 1974, et dépouillée d'une bonne part de ses prérogatives en 2004 (voir notre article à ce sujet), l'organisme se débat avec un budget exsangue. Au milieu d'une interview un peu plan-plan à ZDNet, Alex Türk, sénateur UMP et président de la CNIL, lâche le morceau : le renforcement des moyens de l'organisme passera... par des financements privés, demandés à "tous ceux qui traitent des données". Autrement dit toutes les entreprises. Un impôt CNIL en somme.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close