Revue de presse 100 % Chrome : ce que la presse internationale dit du navigateur de Google

Chrome (1) : Microsoft attaqué de front ? (Le Monde)Comme l'ensemble de la presse généraliste, le quotidien du soir interprète l'offensive de Google sur le marché des navigateurs comme une attaque frontale de Microsoft et de son Internet Explorer.

Chrome (1) : Microsoft attaqué de front ? (Le Monde)
Comme l'ensemble de la presse généraliste, le quotidien du soir interprète l'offensive de Google sur le marché des navigateurs comme une attaque frontale de Microsoft et de son Internet Explorer. Au MagIT, au-delà de cette analyse à l'emporte pièce, on se pose surtout des questions sur l'impact qu'aura Chrome sur la pénétration de l'autre navigateur alternatif, Firefox. Et on voit surtout Chrome comme une façon pour Google de s'installer sur le poste de travail, pour déployer son offre applicative venue du "nuage".

Chrome (2) : Google, mon ami, mon ennemi (blog Tristan Nitot)

Sur son blog, Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, aborde le sujet de la sortie de Chrome et des conséquences pour Firefox. Et rappelle que le géant des moteurs vient reconduire pour trois ans le soutien financier à Mozilla. Mais élude l'impact que pourrait avoir ce nouveau et très médiatisé navigateur alternatif sur les utilisateurs, notamment les plus avancés d'entre eux. Dans les commentaires, un lecteur du blog pose cette question, troublante : "Si Google vise à détrôner Internet Explorer, pourquoi n'a-t-il pas davantage pris position dans le développement de Firefox au lieu de développer son propre navigateur ?".

Chrome (3) : Firefox victime collatérale (rue89)

Firefox victime collatérale de la guerre Google-Microsoft ? C'est la thèse de Rue 89 qui interprète le lancement de Chrome comme un coup de poignard dans le dos pour Mozilla. Un effet possible qu'évoque également eWeek dans un long article truffé de citations intéressantes.

Chrome (4) : le nouveau paradigme (New York Times)

Le monde avait-il besoin d'un nouveau navigateur, s'interroge le New York Times. Qui sous-entend que, manifestement, ce n'était pas le cas. Sauf que Chrome n'est pas un navigateur tel qu'on l'entend, explique le quotidien. Plutôt un objet informatique non identifié - et encore à l'état d'ébauche - visant à abolir la frontière entre OS et navigateur.

Chrome (5) : la cible, c'est le couple Office-Windows (News.com)

News.com va un peu plus loin que le New York Times. Pour le journal online, Google cible non pas la domination d'Internet Explorer, mais bien celle du couple Windows-Office. Un morceau autrement alléchant. Et si Chrome met l'accent sur les performances, c'est avant tout pour mieux organiser le déploiement de l'offre bureautique de Google.

Chrome (6) : publicité, le second effet Kiss Cool (New York Times)

En plus de prendre pied sur le poste de travail, la sortie de Chrome permet aussi à Google d'éviter d'encombrants intermédiaires... dans la chaîne de livraison de la publicité. Et de mieux contrôler la collecte des données personnelles des internautes, afin de mieux contextualiser ses annonces. Sur son blog Bits, le New York Times recueille l'avis de la profession.

Chrome (7) : à peine sorti, déjà troué (News.com)

En prenant pied dans l'applicatif pour le poste de travail - avec la sortie de son navigateur Chrome -, Google connaît les joies d'un Microsoft ou d'un Mozilla. A commencer par les failles. La démonstration du défaut est ici.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close