Data Gouvernance : SAP propose une fusée à plusieurs étages résolument orientée Big Data

A l’occasion du Data Governance Summit, SAP a détaillé son portefeuille technologique autour de la gouvernance et de la qualité de la donnée. Une formule de bout en bout : du monitoring de la qualité au déploiement de MDM en mode centralisé ou décentralisé. SAP a également présenté SAP Master Data Services, portant MDM sur HANA avec pour objectif d’adresser le segment du Big Data.

SAP a décidé d’accélérer sur le segment de la gestion de données et de l’ensemble de la sphère du

Data Management, en jouant la carte du bout en bout et celle de l’innovation. A l’occasion du

SAP Data Governance Summit de Paris, l’éditeur allemand a exposé son arsenal technologique à un parterre de clients. Aujourd’hui, l’éditeur propose une pile applicative complète pour les clients SAP tout comme pour ceux des environnements non SAP, leur apportant son expertise métier sur un terrain encore peu exploré. «SAP est connu pour la valeur métier de ses solutions », souligne Sébastien Merle

directeur sénior chez CSC.. Fidèle à son approche,

SAP apporte du contenu avec des modèles de données pré-packagés

, des processus de validation et approbation adaptés au type de données de références, clients, fournisseurs, produits, données financières… ou des ‘reports’ sur les solutions de la qualité de la donnée qui avaient déjà une valeur métier et que l’on peut modifier et adapter et ce afin de ne pas partir d’une feuille blanche et en accélérer la mise en œuvre. « Les utilisateurs SAP positionnent ainsi l’éditeur, comme la solution de MDM la plus intéressante», commente encore Sébastien Merle. Une façon également de capitaliser sur un existant et des processus internes bien établis, côté utilisateur métier - l’un des maillons indispensables du MDM. L’une des forces de SAP sur ce terrain a été de comprendre que le segment de la gouvernance de la donnée est la prise en compte des organisations et de leur manière de gérer la responsabilité des données de référence en de manière centralisée et/ou décentralisée lance Sébastien Merle.

Une fusée à trois étages A la clé, un portefeuille technologique étendu qui suit le cycle de vie de la donnée dans les entreprises, et répond aux exigences des acteurs des processus, qu’ils soient métier ou IT. Au sommet, se positionne ainsi Information Steward. Il s’agit d’une solution de monitoring qui permet d’avoir une vision de son système et de connaître son niveau de qualité. La solution permet également de fixer des règles de cette dernière. «SAP BusinessObjects Information Steward permet de définir ces règles, de savoir à quel moment une information est bonne, cette solution permet aussi de commencer à suivre la donnée (comment elle a été modifiée et son impact sur les systèmes par exemple). Une tour de contrôle qui analyse et contrôle le niveau de qualité des données, sur lesquelles les décisions de l’entreprise sont prises, et tous les jours utilisées par les applications de gestion

», explique

Jacques Jouann

y,

Sales Specialist EIM chez

SAP EMEA. Cette fusée SAP à plusieurs étages comprend ensuite une 2eme couche qui permet d’agir sur les données :

SAP BusinessObjects

Data Services. «Outre du profiling,

SAP BusinessObjects

Data services permet d’actionner un module de data quality qui peut vérifier et dédupliquer les données, qui peut également transformer celles-ci en fonction des règles émises dans

SAP BusinessObjects Information Steward - via notamment un composant d’ETL ». La solution permet également d’enrichir la donnée à partir de sources extérieures et de la re-distribuer. Enfin, pierres angulaires de l’offre,

SAP Master Data Management

/

Master Data Gouvernance permettront de gérer les problématiques centralisées et décentralisées de la gouvernance des données, en fonction des processus des entreprises. Par exemple, pour répondre à la problématique de la centralisation, fortement issue des données de l’ERP,  SAP propose ainsi Master Data Gouvernance intégré à l’ERP. La solution «crée une zone qui est le reflet du modèle de données de SAP et qui permet de ré-utiliser les règles de gestion définies au sein de l’ERP», ajoute-t-il. «Ainsi, avec

SAP BusinessObjects

Information Steward, on monitore, on pilote le niveau de qualité des informations. Puis on agit avec Data Services. Et on coordonne et on aligne toutes les informations avec

SAP Master Management et Master Data Gouvernance», résume-t-il. Une pile complète.

Un MDM taillé pour le Big Data Mais ce n’est pas tout. Car SAP a également décidé de porter sa solution de Master Data sur

la technologie HANA - la base in-memory développée par l’éditeur et appelée à devenir son cœur technologique -, pour compléter son portefeuille d’une solution gérant le très tendance Big Data. A la clé, l’annonce de

SAP

Master Data Services (MDS), la première solution de Master Data Management construite sur technologie HANA, conçue pour gérer de très gros volumes de données. Une façon également de rapprocher les capacités de traitement temps réel de la technologie In-memory du groupe, également de capitaliser sur ce socle, que l’éditeur généralise progressivement à l’ensemble de ses solutions. SAP Master Data Services permets de répondre à l’augmentation des volumes de données de référence et gérer plusieurs centaines de millions de Clients

. En ce sens, le Big Data sert de catalyseur aux solutions de MDM et SAP compte bien profiter de HANA pour y trouver sa place. Fait rare chez SAP, ce lancement de produit est également accompagné d’un appel aux «early adopters. Une façon d’accélérer l’innovation, dans une démarche en adéquation avec les meilleurs pratiques clients.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close