iPad Mini : Apple laisse la concurrence souffler

Avec un tarif démarrant à 339 euros (pour la version 16 Go), l'iPad Mini ne va pas priver les concurrents de la firme à la pomme - les Samsung, Google et autre Amazon - de leur argument numéro un : le prix.

Avec un tarif démarrant à 339 euros (pour la version 16 Go), l'iPad Mini ne va pas priver les concurrents de la firme à la pomme - les Samsung, Google et autre Amazon - de leur argument numéro un : le prix. De facto, les annonces des nouvelles tablettes frappées de la pomme, une nouvelle version de l'iPad classique et cette tablette miniature à l'écran de 7,9 pouces (1024x768)reprenant la plupart des caractéristiques de l'iPad 2, ne vont pas révolutionner le marché.

Contrairement à 2010, Apple arrive sur un marché déjà bien encombré, ou s'ébatent notamment des "petites" tablettes comme la Nexus 7 de Google ou le Kindle Fire HD 7" d'Amazon, commercialisées respectivement 225 et 200 euros. Certes, le tarif pratiqué par Apple s'aligne sur celui de la Samsungla Galaxy Tab 2 avec écran de 7 pouces (1024 x 600), un modèle affichant également 16 Go de mémoire. Mais, pour ce prix, cette dernière offre la 3G. Là où, chez Apple, il faut débourser 130 euros de plus pour cette option (avec il est vrai un module 4G, qui toutefois ne supporte pas les fréquences 800 MHz et 2600 MHz utilisées en France).

Le tout alors que la plupart des commentateurs n'accordent pas un avantage net à l'iPad Mini que ce soit en termes de confort ou de fonctionnalités. En réalité, seules la finesse du terminal et la profondeur du catalogue applicatif d'Apple (ces applications supportant nativement la résolution du nouvel écran) plaident réellement pour la dernière née d'Apple.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close