Résultats : EMC résiste plutôt bien à la crise

EMC ne connaît pas la crise, en tout cas il résiste plutôt mieux que d’autres géants de la technologie.

EMC ne connaît pas la crise, en tout cas il résiste plutôt mieux que d’autres géants de la technologie. Pour la période allant du 1

er juillet au 30 septembre 2012, la firme d’Hopkington a vu ses ventes progresser de 6% à 5,28 milliards de dollars et son bénéfice net progresser de  2,5% à 658 millions de dollars. Rappelons qu’au cours de la même période, le CA d’IBM a reculé de 5% et qu’Oracle a présenté un CA en recul de 2% pour la période allant du 1

er juin au 31 août. Certes, la performance d’EMC sur le marché du stockage n’a pas été stellaire, en tout cas par rapport à sa performance habituelle. L’activité stockage n’a ainsi progressé que d’un petit 2,7% et encore du fait des activités services (+10,6%) : les ventes d’équipements de leur côté, ont reculé d’un petit 1%. Rappelons que dans le même temps, l’activité stockage de Big Blue a plongé de 10% et que l’activité matérielle d’Oracle a plongé de 19% (Oracle ne sépare pas le stockage dans ses rapports financiers). Les services ont aussi permis à RSA et à l’activité Information Intelligence (qui comprend notamment Documentum) de surnager. Dans les deux cas, les ventes de produits et licences ont en effet reculé (respectivement de 7,8% et de 1%). Enfin, VMware a poursuivi sur sa lancée avec une hausse des ventes de 20,2%. L’éditeur de solutions de virtualisation et de cloud pèse désormais pour plus de 20% dans les revenus d’EMC.    

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close