SAP Hana et Sybase IQ, un tandem complémentaire pour les environnements de données complexes

Si SAP Hana et Sybase IQ semblent conçus pour opérer sur des cas d’usage distincts, SAP trouve également des complémentarités aux deux produits qui lui permettent de mettre en place des configurations avancées de gestion des entrepôts de données et des Big Data notamment.

La montée en puissance d’Hana dans les technologies de SAP ainsi que la volonté du groupe de porter ses applicatifs sur ce socle dernier cri ne doivent pas pour autant occulter Sybase IQ, aurait-on pu entendre lors de l’édition 2012 du SAP TechED, la conférence réservée aux développeurs américains de la marque (qui se déroulait du 15 au 18 octobre). Pas de rivalité entre ces deux technologies, note SAP : Sybase IQ et SAP Hana répondent chacun à des cas d’usages précis de gestion des données, tout en proposant des points de synergie évidents s’inscrivant dans des scénarii types. Big Data, datawarehouse, décisionnel analytique, degré d’intéropérabilité avec des systèmes tiers.... De ce tandem nait une complémentarité évolutive que SAP entend exploiter, tirant profit au maximum des spécificités élémentaires de deux plates-formes. « Ce SAP TechEd 2012, notre grande réunion familiale, est le premier qui symbolise une intégration réussie de Sybase à SAP », a d’ailleurs lancé Dr. Vishal Sikka, membre du conseil d'administration et directeur technique de SAP, lors de son discours d’inauguration de l’événement. Comme pour illustrer cette synergie qui existe entre IQ, le serveur analytique issu de Sybase, et Hana, la base de données in-memory, fer de lance de SAP. L’heure est toutefois à positionner clairement les deux technologies dans le portefeuille du groupe et à guider les entreprises dans leur usage respectif, ou combiné. 

Si d’un point de vue général, il existe certains chevauchements, comme le fait que les deux socles de base de données offrent un mode de stockage en colonnes notamment (celui de Hana mixe les modes row et colonne), il apparait que SAP imagine des scenarii distincts, liés notamment à des configurations d’entrepôts de données, pour ces deux technologies. Ainsi, « si Hana change complètement le paradigme de gestion des données, en modifiant la hiérarchie de la pile CPU - mémoire - disque, en se positionnant sur les applications temps réel, note Joydeep Das, chef de produit de Sybase IQ chez SAP, IQ offre quant à lui des perspectives identiques, mais sur des cas d’usages différents ». Sybase IQ se révèle lors de scenarii conjuguant un large volume de données, sur lesquelles peut être réalisé un nombre élevé de requêtes, par un nombre d’autant plus élevé d’utilisateurs en simultané. [...] Sybase IQ se distingue notamment par son architecture basée sur une technologie de stockage particulière et un mode scale-out avancé ». Sybase IQ, de par des particularités techniques, adresse donc un pan d’usages qui ne convient pas forcément à Hana - par essence également très proche des technologies SAP. 

Un spectre fonctionnel distinct qui peut être complémentaire SAP recommande ainsi d’utiliser les deux technologies selon une grille de lecture particulière. D’un côté, Hana, conçue pour être le socle des applications de dernière génération chez SAP, qui se distingue par un stockage en mémoire, l’analytique temps réel, une gestion des données intégrées couplée à des capacités de traitement et calculs. De l’autre Sybase IQ, développée comme un serveur analytique, pour des cas d’entrepôts de données, capable de traiter des volumes massifs de données structurées et non structurées et motorisé par un système de stockage en colonnes sur disque. Ainsi - et en grossissant le trait -, pour les clients à la recherche de simplification de leur architecture BI, SAP recommande Hana. Si les entreprises gèrent leurs données via un entrepôt de données et que cet entrepôt est SAP Business Information Warehouse (SAP BW), SAP positionne Hana. A l’inverse si la technologie de datawarehouse n’est pas BW et si les bénéfices apportés par le in-memory ne sont pas nécessaires, SAP positionne Sybase IQ. 

« La principale différence entre IQ et SAP Hana est que la solution Sybase dispose de fonctions hétérogènes et peut traiter des données structurées et non structurées, à partir de toutes formes de sources. A l’inverse, Hana se destine en grande partie aux environnements SAP [...] », résume ainsi  Rik Turner, analyste au sein du cabinet Ovum.  « Elles n’ont pas le même champ fonctionnel mais peuvent interopérer de façon efficace pour créer un socle intégré de gestion des données », a nuancé ainsi Joydeep Das, lors du SAP TechED 2012. 

Si l’idée ainsi est de couvrir un spectre fonctionnel étendu pour répondre à des cas d’usages avancés, et ce de bout en bout, SAP mise également sur une synergie de ces deux technologies pour répondre à des environnements complexes :  gestion et analytique des Big Data, stockage de proximité à un entrepôt de données, reporting opérationnel ou encore mise en place d’un datamart agile intégrant l’analytique en temps réel. Des configurations plurielles, résultats d’une astucieuse alchimie entre les spécificités de Sybase IQ et SAP Hana. 

SAP a ainsi identifié trois scénarii où se combinent ces technologies:

  • Sybase IQ se transforme en un stockage de proximité (near-line storage) d’un entrepôt de données Netweaver BW reposant sur SAP Hana. Les données sont conservées d’abord dans SAP Hana pendant un certain temps, avant d’être historisées sur une plus grande profondeur dans Sybase IQ. 
  • SAP Hana pour le reporting opérationnel où Sybase IQ est utilisé pour le traitement des Big Data. (voir schéma ci-dessous); 
  • et enfin, une configuration d’entrepôt de données bâti sur Sybase IQ où SAP Hana fait office de datamart agile, qui exploite toute la puissance du in-memory pour l’analytique. Sybase IQ stocke les données issues des environnements non SAP, les consolident, les optimisent et les travaillent de façon à les injecter dans Hana afin qu’elles soient traitées avec les données issues des environnements SAP.

Et pour SAP, IQ et Hana semblent avoir des feuilles de route qui se rejoignent. L’édition européenne du SAP TechED / SAPphire, qui se tiendra du 13 au 16 novembre, devrait ainsi confirmer cette tendance.

Pour approfondir sur Applications métiers

- ANNONCES GOOGLE

Close