Un ordinateur vieux de 60 ans ressuscité

Le musée de national de l’informatique de Buckinghamshire a officiellement rebranché le premier ordinateur du centre atomique d’Harkell, construit en 1949, lors d’une inauguration ce mardi 20 novembre.

Le musée de national de l’informatique de Buckinghamshire a officiellement rebranché le premier ordinateur du centre atomique d’Harkell, construit en 1949, lors d’une inauguration ce mardi 20 novembre. Surnommé The Witch (soit la sorcière), cet ordinateur de 2,5 tonnes est considéré comme le premier à avoir épaulé les scientifiques du centre atomique dans leurs calculs, entre 1951, date de son entrée en activité, et 1957, où il fut remplacé par des machines plus performantes et de taille moins imposante. Cet ancêtre de l’informatique scientifique était réputé pour sa fiabilité,

rapportent nos confrères de la BBC, permettant ainsi de réaliser des calculs en continu. En 1957, il trouva refuge à l’université de Wolverhampton, pour l’enseignement de l’informatique, avant d’être confié au Musée des sciences de Birmingham en 1973 où il fut exposé jusqu’en 1997, date de la fermeture du musée. Il fut alors mis en pièces détachés et au débarras. The Witch y resta jusqu’à ce qu’il soit repéré par un scientifique et que ne soient entrepris d’importants travaux de rénovation qui durèrent 3 ans.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close